Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Diversité culturelle : «le québec est en lui-même une exception culturelle»

Mme MONIQUE GAGNON-TREMBLAY, Vice-première ministre du Québec, ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie

Paris, le 25 octobre 2003 - 2003/10/25

À l'occasion de la clôture du premier Congrès pluridisciplinaire européen d'études québécoises, organisé par l'Association internationale des études québécoises et le Centre de coopération interuniversitaire franco-québécoise, Mme Monique Gagnon-Tremblay a rappelé que «le Québec appuie l'adoption d'une Convention internationale sur la diversité culturelle consacrant le droit des États et des gouvernements à maintenir, à développer et à mettre en œuvre des politiques de soutien à la culture et à la diversité culturelle». Soulignant notamment que cet instrument international juridiquement contraignant définira un «droit applicable en matière de diversité culturelle tout en soulignant l'ouverture aux autres cultures et à leurs expressions», et créera également un «droit parallèle au droit commercial international qui ne serait pas subordonné à celui-ci», Mme Gagnon-Tremblay s’est réjouie de la décision de l’UNESCO «de donner le feu vert à la rédaction d’une telle convention». À cet égard, elle invite les universitaires à participer à cet effort, dans leurs propres pays et de l’alimenter de leur apport intellectuel, en s’inspirant notamment de l’exemple de ce qui s’est fait au Québec et dans le monde, où de larges coalitions pour la défense et la promotion de la diversité culturelle sont nées au sein de la société civile. Selon Mme Gagnon-Tremblay, «il faut que l'opinion publique (…) se fasse entendre auprès des gouvernements pour que le projet de convention, en voie de développement à l'UNESCO, corresponde vraiment aux besoins de tous les pays». (Disponible en français seulement)