Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Table ronde sur la diversité culturelle aux Entretiens du Centre Jacques Cartier

Mme Line Beauchamp, ministre de la Culture et des Communications du Québec, le 7 octobre 2004 - 2004/10/07

Participant à une table ronde sur la diversité culturelle à l'occasion de la conférence d'ouverture des Dix-septièmes Entretiens du Centre Jacques Cartier, Mme Line Beauchamp, rappelle que lors des récentes négociations intergouvernementales à l'UNESCO, dans le cadre de la première réunion d’experts de septembre 2004, «la plénière a reconnu que l'avant-projet de convention sur la diversité culturelle déposé aux États membres en juillet 2004 constituait une bonne base de travail. De plus, la nature spécifique des biens et services culturels, le principe du droit des États d'adopter des politiques culturelles et la volonté d'en arriver à une convention efficace ratifiée par le plus grand nombre d'États membres ont été reconnus par de nombreux États présents». Elle précise notamment que «la notion d'efficacité d'un traité international tient non seulement à la qualité de son contenu, mais également au fait qu'il soit signé par une masse critique d'États et de gouvernements pour lui assurer la plus grande légitimité».

À cet égard, Mme Beauchamp déclare : «Nous défendons activement le projet d'une convention qui consacrera le droit des États et des gouvernements de soutenir la culture par leurs politiques, grâce à l'élaboration d'un droit applicable en matière de culture, non subordonné au droit commercial et assorti de mécanismes de règlement des différends efficaces. Cet enjeu est majeur pour le Québec». En effet, Mme Beauchamp précise «la nature et la portée de la mobilisation qui a pris forme, chez nous et à l'étranger, en faveur de la protection de la diversité des contenus culturels et des expressions artistiques, et rappelé la position du Québec telle qu'adoptée au Conseil des ministres le 3 septembre 2003». Une deuxième rencontre d'experts gouvernementaux à l'UNESCO est prévue en février 2005 et, pour elle, «d'ici là, il nous faut poursuivre la démarche engagée, consolider les acquis et favoriser une solution qui assurera à la convention sur la diversité des expressions culturelles un statut d'égalité avec les autres instruments et engagements internationaux, ainsi qu'un rapport de force approprié». (Disponible en français) [75]