Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Résolution du Parlement européen sur "la préservation et la promotion de la diversité culturelle: le rôle des régions européennes et d'organisations internationales telles que l'UNESCO et le Conseil de l'Europe" - (Final A5-0477/2003)

Parlement européen, le 15 décembre 2003 - 2003/12/15

Sur la base d’un rapport d'initiative, la Commission de la culture, de la jeunesse, de l'éducation, des médias et des sports, a soumis au Parlement européen une proposition de résolution portant sur "la préservation et la promotion de la diversité culturelle: le rôle des régions européennes et d'organisations internationales telles que l'UNESCO et le Conseil de l'Europe", dont les grandes lignes sont les suivantes : le Parlement européen «réaffirme sa priorité politique de contribuer à l'élaboration d'un instrument juridique contraignant sur la diversité culturelle»; il juge essentiel «de reconnaître, dans l'espace de juridiction internationale, la diversité culturelle par la négociation et l'adoption à bref délai d'une convention internationale sur la diversité culturelle dans le cadre de l'UNESCO»; la convention internationale sur la diversité culturelle, décidée par la Conférence générale de l’UNESCO, constitue, pour le Parlement européen, «un moyen de mettre en avant les politiques culturelles et d'assurer, à l'échelle mondiale, la protection et la promotion de la diversité du contenu culturel et des expressions artistiques, aspects qui semblent particulièrement menacés par la mondialisation»; en outre, le Parlement convient avec la Commission «qu'une norme juridique contraignante sur la diversité culturelle est nécessaire pour consolider les droits culturels, favoriser le développement des politiques publiques de la culture de chaque État, astreindre les Parties à la coopération internationale, créer un forum pour débattre des politiques culturelles et établir un suivi mondial de l'état de la diversité culturelle»; le Parlement demande notamment à la Conférence générale de l’UNESCO «d'insister auprès des pays membres pour qu'ils s'abstiennent de souscrire des engagements dans le cadre d'autres enceintes internationales ou d'accords bilatéraux, des engagements qui seraient contraires à la protection et à la promotion de la diversité culturelle»; il estime également que «des dispositions spécifiques de cet instrument international devraient permettre aux pays les moins avancés de développer leurs secteurs et leurs politiques culturels»; il demande donc à l'Union européenne de parler d'une seule voix lors des prochaines négociations à l'UNESCO, et demande également aux États membres de donner à la Commission un mandat précis, avec la participation du Parlement européen et des groupes concernés de la société civile, l'autorisant à négocier dans le cadre de l'UNESCO, en coopération avec le Parlement européen, sur les questions liées à un instrument international sur la diversité culturelle et à mener ces négociations au nom de l'UE et de ses États membres. [42] (Disponible également en français, anglais, espagnol)