Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Les Coalitions se créent, se regroupent et se mobilisent pour peser sur les négociations de la convention de l'UNESCO et obtenir un texte qui protège le droit des États à développer de véritables politiques culturelles

Coalitions en Mouvement, vol 3, no.5, juillet 2005 – 2005/07

Cette édition du bulletin des Coalitions pour la diversité culturelle rapporte que de nouvelles Coalitions se sont créées récemment. Il s'agit de la nouvelle Coalition hongroise pour la diversité culturelle, issue de diverses organisations culturelles fondatrices, qui a annoncé officiellement sa création le 30 mai dernier; de la Coalition brésilienne pour la diversité culturelle qui a vu le jour le 7 juin au cours du Festival audiovisuel du Mercosur (FAM) de Florianópolis; la Coalition italienne pour la diversité culturelle a été officiellement créée à Rome, le 22 juin dernier, et de nouvelles Coalitions ont également vu le jour en Équateur, en Guinée, au Mali et en Suisse. Cela porte à 30 le nombre total des coalitions pour la diversité culturelle dans le monde: Allemagne, Argentine, Australie, Belgique, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Cameroun, Canada, Chili, Colombie, Congo, Corée, Équateur, Espagne, France, Guinée, Hongrie, Irlande, Italie, Mali, Maroc, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pérou, Sénégal, Slovaquie, Suisse, Togo, Uruguay. Ces coalitions nouvellement créées invitent des organisations de tous les secteurs des arts et de la culture de leur pays à se joindre à elles.

Par ailleurs, rapporte le Bulletin, les Coalitions pour la diversité culturelle d’Allemagne, de Belgique, d’Espagne, de France, d’Irlande, d’Italie et de Slovaquie (ainsi qu’un représentant de Finlande à titre d’observateur) ont décidé de constituer une alliance des Coalitions européennes pour la diversité culturelle, ayant pour principal objet d’informer les institutions européennes et les gouvernements des attentes des créateurs et des professionnels de la culture vis-à-vis du projet de convention discuté à l’UNESCO. Cette Alliance s'est créée sur la base du mandat de négociation que les 25 États membres ont confié à la Commission européenne pour le projet de Convention sur la diversité culturelle à l’UNESCO et à la compétence déjà exclusive de la Commission européenne sur les négociations commerciales internationales de l’OMC. Les Coalitions européennes ont adopté une déclaration finale dans laquelle elles se félicitent notamment que l’Europe parle d’une seule voix à l’UNESCO et expriment leur souhait de voir la Commission européenne défendre des positions ambitieuses dans ce dossier. (Pour une synthèse de cette déclaration, voir notre Bulletin no 11 du 25 avril ) [05-23]