Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Allemagne: Le nouveau gouvernement met l'accent sur la promotion de la culture

Angela Merkel, Chancelière allemande, le 2 novembre 2005 – 2005/12/02

La récente édition de Relatio - l'Europe en revue, rapporte les propos de la nouvelles Chancelière allemande, Mme Angela Merkel, qui déclare que malgré les difficultés budgétaires, la culture ne devrait pas être le parent pauvre du nouveau gouvernement allemand: « Notre culture est le socle de [la] cohésion [sociale]. C'est pourquoi mon gouvernement ne considère pas le fait de promouvoir la culture comme une subvention (…). Il s'agit, au contraire, d'un investissement, et plus précisément d'un investissement dans une Allemagne dans laquelle il fasse bon vivre ». Rappelant ces propos, le nouveau ministre allemand délégué à la Culture, M. Bernd Neumann, a souligné l'importance qui doit revenir à la promotion de la culture: « Il faut un effort des spécialistes de la culture dans tous les groupes parlementaires pour mettre l'accent sur l'importance de la culture et de sa promotion. Une coalition de tous les partis pour la culture serait ici le meilleur signal ».

Ce faisant, le gouvernement d'Angela Merkel a pris une première mesure dans le domaine culturel, qui vise à mobiliser du capital privé en faveur du cinéma afin d'améliorer les conditions de production et de jouissance de la culture. Au niveau européen et au-delà, il souhaite « des accords qui protègent notre diversité culturelle, qui empêchent la culture d'être réduite au rang de simple marchandise, qui laissent à la responsabilité nationale, qui comprend aussi la responsabilité individuelle des communes et des Länder, l'espace, l'autonomie, qui sont la première condition de la diversité culturelle ».

Rappelons que cette initiative intervient au lendemain de l'adoption de la Convention de l'UNESCO sur la diversité des expressions culturelles et au moment où s'ouvre sur la scène internationale une vaste campagne de mobilisation pour sa ratification. À cet égard, l'Allemagne s'est toujours mobilisée, aux côtés de la France et de l'Union européenne, en faveur de cette Convention.