Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Le Canada continue de promouvoir à l’UNESCO une Convention axée clairement sur l’affirmation du droit souverain des pays d’établir leurs politiques culturelles

Info Coalition, Vol. 3, No. 2, Mars 2005 – 2005/03

Selon cette publication de la Coalition canadienne pour la diversité culturelle, lors de la Deuxième session de la réunion intergouvernementale de négociation de la Convention sur la diversité des contenus culturels et des expressions artistiques, qui s’est déroulée à Paris du 31 janvier au 11 février 2005, le Canada a continué de jouer un rôle prédominant dans la promotion d’une Convention axée clairement sur l’affirmation du droit souverain des pays d’avoir des politiques culturelles. Les positions prises par le Canada dans ces négociations, rapporte le Bulletin, s’inspiraient largement des commentaires écrits transmis à l’UNESCO par le gouvernement canadien en novembre 2004. Plus précisément, les représentants canadiens ont insisté pour que les articles 5 et 6 soient libellés de telle sorte qu’ils affirment sans équivoque le droit des pays d’avoir des politiques culturelles. Et ils ont souligné l’importance de donner clairement à ce droit une portée générale qui ne risque pas de le restreindre aux seules situations où la diversité culturelle serait considérée comme vulnérable ou menacée. Le Canada a aussi réitéré l’importance d’élaborer une convention dont le champ d’application continuerait de porter clairement sur la protection de la diversité des contenus culturels et des expressions artistiques, c’est-à-dire sur les domaines du livre, du cinéma, de la télévision, de la musique, des arts de la scène, des arts visuels et des nouveaux médias. À cet égard, souligne le Bulletin, il est encourageant de constater que les participants aux négociations de février ont accompli des progrès très significatifs dans cette direction, en ramenant les discussions au terme du mandat défini dans la résolution qui avait lancé le processus d’élaboration de la Convention, lors la Conférence générale d’octobre 2003.

Dans le même ordre d’idées, Mme Line Beauchamp, ministre de la Culture et des Communications du Québec, a profité de la mission qui l'a conduite à Londres et à Paris pour plaider en faveur du projet de Convention de l’UNESCO sur la diversité des expressions culturelles et des investissements en culture. La ministre y a rencontré des experts gouvernementaux et des représentants étrangers particulièrement intéressés par le dossier de la diversité des expressions culturelles afin de faire valoir le bien fondé de l'adoption d'une convention internationale à l'UNESCO. Mme Beauchamp a en outre saisi cette occasion pour réaffirmer l'engagement du Québec en faveur du projet de Convention sur la diversité des expressions culturelles. Se déclarant d'un « optimisme prudent », au regard des progrès accomplis au terme de la Deuxième session de la réunion d'experts intergouvernementaux à l’UNESCO, la ministre a déclaré qu’« il faut que les gouvernements du Canada et du Québec maintiennent un rôle de leader dans l'étape déterminante qu'il reste à franchir avant l'adoption d'une convention. »Rappelons que le Québec soutient une Convention garante du droit des États et gouvernements de soutenir les créateurs et les industries culturelles, établie sur un pied d'égalité avec les autres instruments et accords de commerce et assortie de mécanismes efficaces de suivi et de règlement des différends. C’est ainsi également qu’à l’occasion du Festival de cinéma des 3 Amériques, qui se tiendra à Québec du 30 mars au 3 avril 2005, la ministre déclare que le gouvernement du Québec favorise l'accès à une culture cinématographique ouverte sur le monde. À cet égard, souligne-t-elle : « J'invite les cinéphiles québécois à participer en grand nombre à cet événement qui met en valeur tout autant la production cinématographique de la capitale que celle d'un peu partout sur le continent américain. En donnant un meilleur accès aux films d'ici et d'ailleurs, le Festival contribue à promouvoir la diversité des cultures ». [05-06]