Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Le 5e Forum social mondial soutient la future convention de l'UNESCO sur la diversité des expressions culturelles et adopte le droit de la communication

Centre des médias alternatifs du Québec (CMAQ), 3 février 2005 – 2005/02/03

Au terme de ses travaux, le 5e Forum social mondial (FSM) qui se tenait à Porto Alegre au Brésil a adopté un Manifeste contenant « Douze propositions pour un autre monde possible ». À cet égard, le FSM affirme que «Un autre monde possible doit respecter le droit à la vie pour tous les êtres humains grâce à de nouvelles règles de l’économie. Il faut donc: (…) Promouvoir toutes les formes de commerce équitable en refusant les règles libre-échangistes de l’OMC et en mettant en place des mécanismes qui permettent, dans les processus de production des biens et services, d’aller progressivement vers un alignement par le haut des normes sociales (telles que consignées dans les conventions de l’OIT) et environnementales. Exclure totalement l’éducation, la santé, les services sociaux et la culture du champ d’application de l’Accord général sur le commerce des services (AGCS) de l’OMC. La convention sur la diversité culturelle actuellement en négociation à l’UNESCO doit faire explicitement prévaloir le droit à la culture et aux politiques publiques de soutien à la culture sur le droit du commerce.  »

Par ailleurs, dans le cadre du FSM, l'Association mondiale de radiodiffuseurs communautaires (ARMC) a organisé avec ses partenaires de la Campagne pour le droit de la communication dans la société de l’information (CRIS) plusieurs évènements en vue d’analyser les enjeux de la communication dans la perspective de la société civile. Comme le déclare Mme Maria Pia Matta, vice-présidente de l’AMARC en Amérique latine, « Ce Forum a permis de faire le point sur les menaces posées par la concentration des médias et la diminution de la pluralité des flux d'informations comme résultat de la globalisation néolibérale et d’échanger sur la meilleure façon de les confronter ». Les délégués de l'AMARC ont également participé aux débats sur le rôle des médias communautaires dans la protection de la diversité culturelle dont les résultats ont été traduits dans le Manifeste: « Garantir le droit à l’information et le droit d’informer des citoyens par des législationsmettant fin à la concentration des médias dans des groupes de communication géants;garantissant l’autonomie des journalistes par rapport aux actionnaires;et favorisant la presse sans but lucratif, notamment les médias alternatifs et communautaires. Le respect de ces droits implique la mise en place de contre-pouvoirs citoyens, en particulier sous la forme d’observatoires nationaux et internationaux des médias» [05-04]