Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Les PIED apportent leur soutien à l’avant-projet de convention de l’UNESCO

Une conférence de l'ONU consacrée aux petits États insulaires en développement (PIED), s’est tenue à Port-Louis à l’Île Maurice le 10 janvier dernier. Cette Conférence d’une semaine, à laquelle participaient les 51 pays concernés, représentés par une vingtaine de chefs d'État et de gouvernement et trente-cinq ministres, s’est penchée sur l’examen de la mise en œuvre du Programme d’action pour le développement durable des PIED et notamment sur le commerce mondial. À ce titre, les PEID réclament un traitement spécial au sein de l'OMC, lié à leur spécificité.  À l’issue de ses travaux, la Réunion internationale a adopté la Déclaration de Maurice, par laquelle les représentants des peuples du monde participant à la Conférence réaffirment leur engagement à appuyer les efforts des PEID pour le développement durable.

Le rôle de la culture dans le développement durable des PIED figurait également à l’ordre du jour de la Conférence. Les débats ont notamment donné l’occasion de souligner la valeur économique et sociale des manifestations et expressions culturelles et de montrer que la survie des PEID dépendait autant du potentiel économique de leur patrimoine culturel. Dans ce contexte, le représentant de la France, M. Xavier Darcos, ministre du Développement, de la Coopération et de la Francophonie, a souligné que, sans développement économique, il ne saurait y avoir de développement culturel. Il a par ailleurs estimé que l’uniformisation de la production culturelle est une menace pour la culture. Il a confirmé la détermination de la France à parvenir à l’adoption d’une convention internationale sur la diversité culturelle. Le représentant de la Jamaïque, M. Sydney Bartley, directeur de la Culture, a indiqué que son pays reconnaissait le rôle essentiel de la culture dans le développement durable et, appuie l’appel en faveur de l’adoption d’une convention sur la diversité culturelle qui favoriserait notamment le renforcement des capacités nationales dans le domaine culturel. Le représentant de la Réunion, M. Pierre Vergès, vice-président de la Région Réunion, a réaffirmé la détermination de son pays à consacrer en droit la légitimité des politiques en faveur de la diversité culturelle par l’adoption d’une convention internationale sur la diversité culturelle. [05-02]