Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Maroc: Une convention internationale pour protéger la diversité culturelle

Nabil Benabdellah, ministre marocain de la Communication et porte-parole du gouvernement, le 2 novembre 2005 – 2005/12/02

Intervenant à l'ouverture des travaux d'une conférence internationale, organisée par la Faculté des Sciences Juridiques de Mohammedia, la Coalition marocaine pour la culture et les arts et le Conseil de la ville de Mohammedia, sous le thème: La diversité culturelle à l'ère de la mondialisation: Quels défis, M. Nabil Benabdellah, ministre marocain de la Communication et porte-parole du gouvernement, a rappelé que le Maroc a soutenu activement le projet de la Convention internationale sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles présentée et adoptée par l'UNESCO le 20 octobre dernier: « la délégation marocaine n'a pas hésité un instant à apporter son soutien à cette Convention et à exprimer ses positions quant aux démarches de l'UNESCO pour la mise en place d'un instrument juridique international assurant la protection de la pluralité culturelle et artistique ». Le ministre marocain a, toutefois, relevé que cette Convention mérite aujourd'hui une discussion et une campagne nationale de sensibilisation, invitant les universitaires, les acteurs de la société civile et les médias à jouer leur rôle dans ce domaine.

Se félicitant de l'organisation de cette conférence, qui intervient après l'adoption de la Convention, M. Abdelaziz Ben Othman Altwaijri, directeur général de l'ISESCO estime que « la mondialisation, telle qu'elle est conçue aujourd'hui vise, par la force des choses, à imposer un mode de vie unique de la culture humaine et par conséquent elle est contradictoire avec les principes du droit international censés organiser les relations entre les États, les peuples et les nations sur la base du respect mutuel, le droit, l'égalité et la coopération internationale pour assurer la sécurité, la paix et la dignité humaine ». Il souligne que « la stabilité dans le monde est sujette à l'établissement d'un nouvel ordre mondial tirant sa force de la légalité internationale et des principes humanitaires, du patrimoine de la civilisation humaine et des valeurs culturelles. Le respect de la pluralité culturelle à l'ère de cette mondialisation envahissante est une responsabilité collective entre les membres de la famille mondiale et nécessite des efforts à tous les niveaux notamment de la part des intellectuels et des composantes académiques et artistiques pour faire valoir la diversité culturelle et son rôle dans la richesse de l'homme et pour vulgariser les valeurs de tolérance, de cohabitation et du dialogue ainsi que les principes des droits de l'homme, de citoyenneté, du respect de la diversité et de l'ouverture sur les autres cultures »; objectifs que défend notamment la Coalition marocaine pour la culture et les arts.