Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

"Faire de la convention un instrument juridique international de référence en matière de politiques culturelles" – Déclaration de Lomé - 2006/09/22

Dans le cadre des Deuxièmes Rencontres des coalitions et organisations professionnelles de la culture des pays membres de la Francophonie, les délégués des Coalitions nationales et d’organisations professionnelles de la culture de 23 pays membres de la Francophonie, joints par leurs collègues de 4 pays d’Afrique non membres de la Francophonie, se sont réunis à Lomé au Togo, du 19 au 22 septembre 2006, à la veille du XIe sommet de la Francophonie, pour faire le point sur l’état d’avancement de la campagne internationale de ratification de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, ainsi que pour examiner les perspectives de la mise en œuvre prochaine de cette Convention.

Au cours de leurs travaux, tout en soulignant l'urgence d'obtenir rapidement les 30 ratifications nécessaires à l'entrée en vigueur de la Convention lors de la 34e Conférence générale de l’UNESCO en octobre 2007, les participants se sont réjouis de la progression remarquable de la campagne internationale de ratification de la Convention, constatant qu’à ce jour une vingtaine de pays, dont un nombre élevé de pays membres de la Francophonie, ont déposé leurs instruments de ratification auprès de l’UNESCO ou à tout le moins complété l’étape cruciale de l’approbation législative.

Toutefois, ils ont rappelé avec insistance que seule la ratification par un nombre d’États dépassant largement le minimum requis de 30 ainsi qu’une représentation équilibrée de toutes les régions du monde, permettra que la Convention ait une efficacité et une portée suffisantes pour assurer une véritable promotion et protection de la diversité des expressions culturelles à travers le monde, faisant ainsi de la Convention un instrument juridique international de référence en matière de politiques culturelles. Par conséquent, les coalitions et organisations professionnelles de la culture:

  1. « S’engagent à poursuivre avec vigueur leur mobilisation et leur implication dans la campagne internationale de ratification, puis dans le processus de mise en œuvre de la Convention, tant au niveau national auprès de leur gouvernement respectif, qu’au niveau international auprès des organisations régionales et internationales concernées ;
  2. Exhortent les États membres de l’Organisation internationale de la Francophonie et plus largement tous les États membres de l’UNESCO, à compléter le plus rapidement possible toutes les étapes nécessaires au processus de ratification y compris l’étape finale du dépôt des instruments de ratification à l’UNESCO ;
  3. Encouragent vivement les États à adopter et mettre en œuvre un large éventail de politiques culturelles nationales nécessaires afin de soutenir des niveaux élevés de production nationale dans tous les domaines de la culture ;
  4. Demandent par ailleurs instamment aux États membres de la Francophonie, conformément aux positions prises par l’OIF, de s’abstenir de prendre tout engagement de libéralisation dans le domaine de la culture, que ce soit dans le cadre de négociations commerciales multilatérales, régionales ou bilatérales, assurant ainsi une cohérence entre leurs engagements commerciaux et les principes énoncés dans la Convention de l’UNESCO;
  5. Appellent les pays du Nord à s’engager activement, dans le contexte de la mise en œuvre de la Convention, à mettre en œuvre des actions de coopération internationale en vue d’appuyer le développement viable des industries culturelles dans les pays du Sud, notamment en apportant des contributions financières significatives au Fonds international pour la diversité culturelle prévu à l’article 18 de la Convention (…);
  6. Demandent à cet égard à l’OIF et aux États membres de l’OIF d’appuyer leurs démarches auprès des instances dirigeantes de l’UNESCO afin de permettre une participation effective des représentants des coalitions lors des réunions des instances de mise en œuvre de la Convention ».

Le Secrétariat du Comité international de liaison des coalitions pour la diversité culturelle reviendra sur cet événement dans la prochaine édition de son bulletin Coalitions en Mouvement
www.cdc-ccd.org/main_pages_fr/index_fr.htm