Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

En Rappel : Les pays en développement et le projet de convention internationale sur la diversité culturelle, juin 2003

Au moment où va s'ouvrir à Bucarest en Roumanie du 26 au 29 septembre le XIe Sommet de la Francophonie à l'occasion duquel va s'intensifier la campagne de mobilisation en vue de promouvoir la ratification de la Convention de l'UNESCO sur la diversité des expressions culturelles par les États membres de la Francophonie, il convient de souligner les enjeux que constituent cette ratification pour les États membres et en particulier les pays en développement.

À cet égard, dans la série des chroniques qu'il produit pour le compte du ministère de la Culture et des Communications du Québec, M. Ivan Bernier, professeur émérite à la Faculté de droit de l’Université Laval du Québec au Canada et également l’un des experts indépendants désignés par le Directeur général de l’UNESCO pour élaborer l’avant-projet de cette Convention, avait publié en juin 2003 une excellente étude sur le sujet, qui demeure encore d'actualité aujourd'hui.

Dans cette étude, il fait le constat suivant: « À première vue, la question de la préservation de la diversité culturelle face à la mondialisation de l’économie et à la libéralisation des échanges peut paraître assez éloignée des préoccupations immédiates des pays en développement ; même lorsque ces derniers s’intéressent à la diversité culturelle, c’est d’abord et avant tout, semble-t-il, parce que celle-ci soulève des problèmes au plan interne, problèmes dont la solution est perçue comme liée à l’amélioration de leur situation économique. De là à conclure que pour les pays en question, le besoin d’une convention internationale sur la diversité culturelle est loin d’être évident, il n’y a qu’un pas. Mais cette conclusion, il faut prendre garde de ne pas la tirer trop rapidement car elle repose (…) sur une vision réductrice de l’intérêt des pays en développement qui ne tient pas compte de l’apport de la culture au développement économique et qui ignore les risques que font peser sur le développement culturel des pays en cause la libéralisation accélérée des échanges commerciaux ».

Pour ce faire, M. Bernier questionne tour à tour l’apport de la culture au développement économique et l’impact de la libéralisation des échanges sur la diversité culturelle, pour soutenir en définitive que le développement culturel ne peut pas suivre dans l’ordre des priorités le développement économique, car l’un et l’autre sont intimement liés.

Cette étude est disponible sur notre site Web