Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Le Canada réaffirme son engagement de veiller à ce que la Convention sur la diversité des expressions culturelles entre en vigueur rapidement et que sa ratification soit la plus large possible, 2006/06/06

Au cours de deux déclarations publiques récentes, la ministre du Patrimoine canadien, Mme Bev Oda, a réaffirmé avec force l’engagement pris par son gouvernement de veiller à ce que la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles entre en vigueur rapidement et, que sa ratification soit la plus large possible afin qu’elle devienne un instrument juridique international crédible. À la Chambre des Communes, la ministre a déclaré qu'elle profitera de ses rencontres avec les leaders politiques d’autres pays pour inciter leurs gouvernements à emboîter le pas au Canada dans la ratification rapide de la Convention.

Au 12e Forum économique international des Amériques à Montréal, le 6 juin dernier, la ministre Oda, à l’occasion d’une allocution prononcée en son nom par Mme Sylvie Boucher, secrétaire parlementaire du Premier ministre Stephen Harper, a réitéré la ferme intention de son gouvernement de « promouvoir l’entrée en vigueur de la Convention à temps pour la prochaine Conférence générale de l’UNESCO, qui aura lieu à l’automne 2007 ». Elle a notamment souligné qu’atteindre le seuil minimum des 30 ratifications est le minimum nécessaire, et non l’objectif ultime: « Il faudra une masse critique de pays pour que la Convention ait un véritable poids », a-t-elle affirmé. À cet effet, le Canada travaillera « pour assurer une masse importante de ratifications (…). Je veux affirmer sans équivoque l’intention du présent gouvernement de travailler à cette fin », a-t-elle indiqué, ajoutant que le gouvernement fédéral continuera de collaborer étroitement avec la société civile et avec les gouvernements provinciaux et territoriaux pour promouvoir la Convention de l’UNESCO ».

À l'adresse de M. Matsuura, la ministre Oda a fait remarquer que « l’UNESCO, comme organisation, a un rôle à jouer » en incitant les États membres à ratifier la Convention, ajoutant que « le gouvernement du Canada sera heureux de travailler avec M. Matsuura et son organisation afin de promouvoir avec énergie et détermination la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles ».