Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Le Québec et le Canada réitèrent l’importance d’encourager le plus grand nombre de pays possible à ratifier la Convention

Au Québec, la ministre de la Culture et des Communications, Mme Line Beauchamp, la ministre des Relations internationale, Mme Monique Gagnon-Tremblay, et le ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, M. Raymond Bachand, ont salué, dans un communiqué conjoint émis le 18 décembre 2006, le dépôt à l’UNESCO de la trentième ratification de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

La ministre de la Culture et des Communications, Mme Line Beauchamp, a précisé que « l’entrée en vigueur de la Convention représente une avancée très importante pour le Québec, en particulier pour ses artistes, ses institutions et ses industries culturelles. Les dispositions de ce traité garantissent au gouvernement du Québec qu’il peut continuer librement à élaborer et à mettre en œuvre des politiques et des programmes qui favorisent l’épanouissement de sa culture et de son identité. »

« Il s’agit d’une grande victoire pour le Québec, qui a participé à toutes les étapes de la négociation entourant la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. La campagne diplomatique que nous avons menée nous aura permis d’engager des discussions très fructueuses avec nos partenaires dans le monde, notamment en Europe, en Afrique et au sein de l’Organisation internationale de la Francophonie », a fait remarquer la ministre des Relations internationales, Mme Monique Gagnon-Tremblay.

Dans une lettre ouverte adressée aux médias, les trois ministres ont tenu à rappeler que les principes véhiculés par la Convention seront d’autant plus légitimes et reconnus que le nombre d’adhérents augmentera rapidement. À cet effet, précisent-ils, « le gouvernement du Québec entend donc poursuivre ses efforts diplomatiques pour encourager la ratification de la Convention par le plus grand nombre de pays possible. » Les trois ministres ont également affirmé qu’un autre défi « est d’amorcer rapidement des échanges avec tous nos partenaires, ici et à l’étranger, sur les questions relatives à la mise en œuvre de la Convention. »

Le gouvernement du Canada a également tenu à saluer l’entrée en vigueur prochaine de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Dans un communiqué émis à cet effet le 18 décembre 2006, Mme Beverley J. Oda, ministre du Patrimoine du Canada et de la Condition féminine, a souligné que «  la Convention revêt une grande importance pour nos artistes et créateurs, pour nous en tant que citoyens canadiens ainsi que pour tous ceux et celles qui militent en faveur de la diversité culturelle. Grâce à cette convention, nous pourrons assurer la libre expression de nos idées, de notre histoire et de nos expériences en plus d'en assurer la diffusion pour les générations à venir. » Le communiqué stipule également que « tout en se consacrant aux questions liées à la mise en œuvre de la Convention, le nouveau gouvernement du Canada continuera à encourager le plus grand nombre de pays à reconnaître officiellement l'importance de la diversité culturelle en ratifiant cet important traité international. »

Afin de marquer ce point tournant, M. Scott McIntyre et Mme Solange Drouin, respectivement coprésident et coprésidente par intérim de la Coalition canadienne pour la diversité culturelle, ont tenu à souligner la contribution exceptionnelle des gouvernements du Québec et du Canada, notamment, à la campagne de ratification rapide et efficace de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles qui se poursuit. Dans le communiqué émis à cette occasion, M. McIntyre a déclaré : « Je tiens à exprimer ma fierté, au nom des 38 organisations culturelles membres de la Coalition canadienne, du fait que le Canada ait été le premier pays au monde à ratifier la Convention dès décembre 2005. Je voudrais également remercier le Premier ministre Stephen Harper et la ministre du Patrimoine canadien Beverley Oda pour leur détermination, maintes fois exprimée, à poursuivre avec vigueur la campagne de ratification de la Convention et pour leur soutien apporté au travail de la Coalition ». Pour sa part, Mme Drouin a souligné le rôle déterminant joué par le gouvernement du Québec lors de chacune des étapes du processus qui a conduit à la ratification par les 35 premiers pays de cette Convention. « Je voudrais transmettre les remerciements des membres de la Coalition au Premier ministre Jean Charest, à la ministre de la Culture et des Communications Line Beauchamp, à la ministre des Relations internationales Monique Gagnon-Tremblay et au ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation Raymond Bachand », a-t-elle ajouté.

Selon le communiqué, le mouvement international des coalitions poursuivra à compter du présent mois de janvier sa campagne d’information et de mobilisation en se donnant comme objectif d’atteindre au moins 100 ratifications au cours des deux prochaines années et de s’assurer d’une représentation plus équilibrée de toutes les grandes régions ou sous-régions du monde, de tous les grands ensembles linguistiques dans l’ensemble des pays ayant ratifié la Convention. Le même communique précise de plus que les Coalitions comptent également participer au processus de mise en œuvre de la Convention.

Source :