Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Le Secrétaire général de la Francophonie, M. Abdou Diouf, visite l'exposition « Quand l’Afrique s’éveillera… » organisée à la Cité des Sciences et de l’Industrie de la Villette, Paris (France)

Le 6 septembre 2007, le Secrétaire général de la Francophonie, M. Abdou Diouf, a visité l'exposition « Quand l’Afrique s’éveillera… » organisée à la Cité des Sciences et de l’Industrie de la Villette, à Paris (France). Dans une intervention prononcée à cette occasion, M. Diouf a tenu à souligner la place incontournable qu’occupe la Cité des Sciences et de l’Industrie dans le paysage scientifique et culturel en France et en Francophonie. À cet effet, le Secrétaire général a déclaré : « Sa mission qui consiste à rendre accessibles à tous les publics les savoirs scientifiques, techniques et industriels et à participer à leur diffusion en France et à l’étranger fait de cet endroit un lieu de découverte et d’apprentissage extraordinaire, en particulier pour les jeunes. L’exposition d’actualité « Quand l’Afrique s’éveillera… », que vous venez de me faire découvrir aujourd’hui, s’inscrit tout à fait dans ce cadre. »

Après avoir fait valoir la place centrale qu’occupe l’Afrique au sein de la Francophonie, M. Diouf a rappelé qu’une part importante de l’action politique et de la coopération multilatérale de l’Organisation internationale de la Francophonie est destinée à cette région que ce soit dans les domaines de l’éducation, de la culture, de la paix, des droits de l’homme et de la démocratie ou de l’économie. « La Francophonie, dans la mesure de ses modestes moyens, apporte son appui à l’Afrique et tente de répondre aux nombreux besoins qui se font sentir sur ce continent, a précisé le Secrétaire général ».

À cet égard, M. Diouf a signalé que ces difficultés et ces besoins rencontrés par le continent africain sont très clairement présentés dans « Quand l’Afrique s’éveillera… ». De plus, a-t-il ajouté, cette exposition « (…) bouscule également les préjugés selon lesquels ce continent serait étranger à toute perspective de progrès. Elle prend le contre-pied des idées reçues qui décrivent – à tort ! - l’Afrique comme une Région immobile, engluée dans ses traditions, incapable de créer, d’innover ». Rappelant ensuite l’intérêt suscité et le succès remporté en France par cette exposition, M. Diouf a indiqué qu’il souhaite également la voir diffusée au niveau international, et notamment en Afrique.

Au terme de son intervention, M. Diouf a souligné l’excellent partenariat développé entre la Cité des Sciences et de l’Industrie et la Francophonie dans son ensemble. « Il est vrai, a-t-il déclaré, que les actions respectives de nos institutions se rejoignent sur plusieurs secteurs prioritaires comme par exemple l’éducation, les technologies de l’information et de la communication, la promotion de la diversité culturelle ou encore la promotion de la langue française. » Précisant que les Sommets de la Francophonie constituent souvent des moments forts de cette collaboration, M Diouf a conclu en déclarant : « La perspective du prochain Sommet de Québec en 2008 nous donnera, j’en suis sûr, l’occasion de poursuivre et d’intensifier cette coopération. C’est en tous cas le souhait que je tiens à exprimer devant vous aujourd’hui. »

Nous vous invitons à lire la version intégrale (en français) de l’intervention de M. Diouf. Fichier

Source :