Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

La ministre de la Culture et de la Communication de France souhaite une plus forte présence du patrimoine culturel français sur l’Internet

Le 2 octobre 2007, un communiqué émis par le ministère de la Culture et de la Communication de France titrait : « Christine Albanel souhaite une plus forte présence du patrimoine culturel français sur l’Internet ».

Cette nouvelle a été émise le lendemain d’un entretien entre Mme Albanel, ministre de la Culture et de la Communication de France, et M. Mats Carduner, président de Google France. Le communiqué ajoute : « La Ministre a manifesté son intention d’accélérer le calendrier de la constitution du " patrimoine numérique français " et a demandé à Google, leader mondial des technologies de moteurs de recherche, de formuler prochainement ses suggestions voire ses recommandations à l’attention du ministère de la Culture et de la Communication pour augmenter la visibilité du patrimoine culturel français sur l’Internet. »

Le ministère de la Culture et de la Communication précise qu’il poursuit depuis trente ans une action de fond pour numériser le patrimoine culturel avec pour ambition d’améliorer les conditions de sa conservation, et de permettre sa diffusion et son accessibilité les plus larges. À cet effet, le ministère fait valoir que, ouvert le 1er août 2007, le portail " Collections " du site www.culture.fr, donne ainsi accès à 1,5 million de documents numérisés. « La constitution de ce patrimoine numérique est l’un des enjeux majeurs de la politique culturelle des prochaines années », souligne la dépêche.

Enfin, Mme Albanel a profité de sa rencontre avec M. Carduner pour lui faire part de « l’attachement du gouvernement français au respect du droit d’auteur sur les réseaux de l’information ». De son côté, précise la nouvelle, le président de Google France a présenté à Mme Albanel les outils développés sur la plateforme de partage de vidéos Youtube pour détecter les contenus illicites et permettre aux ayants droit de protéger leurs œuvres.

Source :