Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Allocution du Secrétaire général de la Francophonie, M. Abdou Diouf, à l’occasion du 13e Forum économique international des Amériques, Montréal (Canada)

Le 13e Forum économique international des Amériques s’est déroulé du 18 au 21 juin 2007, à Montréal (Canada). Le Secrétaire général de la Francophonie, M. Abdou Diouf, était au nombre des conférenciers invités. À cette occasion, M. Diouf a tenu à faire valoir aux personnes présentes la dimension culturelle de la mondialisation qui, a-t-il tenu à rappeler, « est intimement liée (…) aux enjeux politiques et économiques qui vous occupent, et surtout indissociable de la solidarité que nous devons plus que jamais réaffirmer et organiser, à l’équilibre nouveau que nous devons instaurer. »

Après avoir exposé sa vision de la mondialisation, des espoirs qu’elle suscite et des réalités et des enjeux qui y sont liées, M Diouf a déclaré : « Nous sommes bien là au cœur des enjeux d’une gouvernance mondiale : la réalisation d’une mondialisation maîtrisée, et par là même d’une démocratie planétaire, solidaire, unie sur l’essentiel, mais respectueuse des différences. » Présentant ensuite sa perception du rôle de la culture dans ce processus, M. Diouf a affirmé : « Notre capacité à contenir l’exacerbation des passions identitaires et l’affrontement des imaginaires dépendra donc grandement de notre volonté de préserver l’intégrité et la pluralité des cultures, d’instaurer des relations équilibrées entre elles. Cela nous confronte à l’exigeante dialectique de l’identité et de l’altérité, de l’universalité du droit et de la particularité des droits culturels. Nous devons enfin nous convaincre que l’universalité n’est pas l’uniformité ! »

Selon M, Diouf, ceci nous confronte « à la nécessité de gérer le pluralisme dans une démocratie ouverte qui associe l’ensemble des acteurs politiques, économiques, sociaux, culturels. » À cet égard, rappelle le Secrétaire général, « un pas considérable a été franchi avec l’adoption et l’entrée en vigueur de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. La diversité est désormais érigée en principe du droit international », a-t-il poursuivi. Toutefois, M Diouf souligne que le fait de se doter d’instruments normatifs ne suffit pas. À cet égard, le Secrétaire général de la Francophonie a déclaré : « Il faut, maintenant, passer de la revendication légitime d’un droit à la diversité culturelle, à l’enracinement d’une culture de la diversité. Et telle est bien la vocation de la Francophonie. »

Nous vous invitons à lire la version intégrale de cette importante allocution, en cliquant sur ce lien.

Source :