Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Communiqué de l’UNESCO au terme de la première session de la Conférence des Parties à la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles

La première session de la Conférence des Parties à la Convention sur la protection et la promotion des expressions culturelles, présidée par le Professeur Kader Asmal (Afrique du Sud), a pris fin le 20 juin dernier, au Siège de l’UNESCO, à Paris (France). Elle s’est tenue en présence de 300 délégués représentant les 57 Parties à la Convention, ainsi que d’observateurs, notamment des six États ayant ratifié la Convention au cours des trois derniers mois et de plusieurs groupes issus de la société civile.

Dans un communiqué émis au terme de cette rencontre, l’UNESCO précise que durant ses deux jours et demi de travaux, la Conférence des Parties, organe suprême de la Convention, a notamment adopté son Règlement intérieur et élu les vingt-quatre membres du Comité intergouvernemental qui fonctionnera sous son autorité. Les États Parties élus sont les suivants : Afrique du Sud, Albanie, Allemagne, Autriche, Brésil, Burkina Faso, Canada, Chine, Croatie, Finlande, France, Inde, Grèce, Guatemala, Lituanie, Luxembourg, Mali, Maurice, Mexique, Oman, Sainte Lucie, Sénégal, Slovénie et Tunisie. Le communiqué ajoute que, pour favoriser la représentation géographique de toutes les régions, et conformément aux accords conclus durant la réunion, bon nombre de sièges ont été réservés à des États du Sud. La moitié des membres élus n’aura qu’un mandat de deux ans et l’autre moitié siègera durant quatre ans.

Le communiqué de l’UNESCO ajoute que ce Comité intergouvernemental devra, entre autres tâches, promouvoir les objectifs de la Convention, encourager et assurer le suivi de sa mise en œuvre et en préparer des directives opérationnelles. Il tiendra sa première réunion en décembre 2007, à Ottawa (Canada).

Enfin, précise le communiqué : « Avec cette Convention, l’UNESCO dispose d’un cadre juridique complet, comprenant sept conventions qui couvrent la diversité culturelle dans son ensemble, en particulier les deux piliers de la culture : le patrimoine matériel et immatériel et la création contemporaine ».

Source :