Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Intervention de M. Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, à l’occasion du Colloque à l’UNESCO sur le thème : « Regards croisés sur la mise en œuvre de la Convention pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelle

L’Organisation internationale de la Francophonie vient de rendre disponible sur son site Internet le texte de l’intervention du Secrétaire général de la Francophonie, M. Abdou Diouf, à l’occasion du colloque « Regards croisés sur la mise en œuvre de la Convention pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles », tenu à l’UNESCO, le 2 mai 2007.

Au début de son intervention, M. Diouf a tenu à rendre hommage au Directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, pour sa détermination et son engagement décisif en faveur de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. M. Diouf a également salué le rôle exemplaire de l’UNESCO dans ce domaine.

Poursuivant son intervention sur le dossier de la Convention de l’UNESCO sur la diversité des expressions culturelles, le Secrétaire général de la Francophonie a déclaré : « Il serait paradoxal que la mobilisation sans précédent qui s’est manifestée lors de l’élaboration et de l’entrée en vigueur de cette Convention, ne se transforme pas en une occasion inédite de vivre pleinement la diversité, au sein même des organes de la Convention : diversité des points de vue, diversité des politiques, diversité des cultures, en d’autres termes de vivre pleinement la dialectique de l’universel et du particulier à laquelle nous confronte cette Convention, plus que d’autres sans doute. »

En outre, M. Diouf a tenu, une nouvelle fois, à lancer un appel pour que les États qui ne l’ont pas encore fait, procèdent à la ratification de cette Convention. « Plus nous serons nombreux, plus nous pourrons prétendre à un fonctionnement véritablement multilatéral des organes mis en place. Plus nous serons nombreux, plus seront respectés les principes de répartition géographique équitable et de rotation qui doivent présider à l’élection des membres du Comité intergouvernemental. Plus nous serons nombreux, plus grandes seront nos chances de voir la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles se concrétiser, s’affirmer, s’enraciner. » Pour consulter le texte de l’intervention de M. Diouf, cliquer sur ce lien.

Source :