Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Rencontre du Secrétaire général de la Francophonie avec les Secrétaires généraux et exécutifs des Trois Espaces linguistiques

Le 21 avril 2008, à Lisbonne (Portugal), le Secrétaire général de la Francophonie, M. Abdou Diouf, participait à une Rencontre des Secrétaires Généraux et Exécutifs des Trois Espaces linguistiques, à l’invitation de Luis Fonseca, Secrétaire Exécutif de la Communauté des Pays de Langue Portugaise (CPLP), aux côtés d’Enrique Iglesias, Secrétaire Général Iberoaméricain (SEGIB), de M. Bernardino Osio, Secrétaire général de l’Union latine, d’un représentant du Secrétaire Général de l’Organisation des États Iberoamericains (OEI), et en présence de M. Mongi Bousnina, Directeur général de l’Organisation arabe pour l’Éducation, la Culture et les Sciences (ALECSO).

Le communiqué émis par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) quelque jours avant la tenue de l’événement précise que les participants devaient aborder le thème de l’intercompréhension des langues latines, dont un projet pilote d’utilisation de l’intercompréhension des langues des Trois Espaces linguistiques dans des institutions d’enseignement de chaque pays, la création d’une banque de terminologie multilingue, l’application du plurilinguisme dans la signalétique des lieux publics et la question de la distribution et de la diffusion des biens culturels. Plus largement, ajoute l’OIF, les Secrétaires Généraux et Exécutifs devaient adopter un plan d’action pour les deux prochaines années.

Enfin, le communiqué de l’OIF signale que les représentants des cinq organisations, qui rassemblent 84 États et gouvernements, devaient également réitérer leur attachement à la diversité culturelle et linguistique et leur volonté de peser de tout leur poids politique, économique et culturel dans un univers en mutation. Initiés le 20 mars 2001 pour la première fois, les échanges entre la Francophonie et les autres aires linguistiques se sont intensifiés au fil des ans pour déboucher sur une coopération régulière entre les espaces francophone, hispanophone, lusophone et arabophone.

Source :