Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Lancement de la Fondation Chirac

L'ancien président français, M. Jacques Chirac, a procédé au lancement de sa fondation le lundi 9 juin à 2008, au musée du quai Branly (théâtre Claude Levi-Strauss), à Paris. La Fondation Chirac a pour ambition d’agir au service de la paix. Elle s’est fixée comme objectif d’encourager le respect et la diversité des cultures et de promouvoir un mode de développement réellement durable.

Le dossier de presse indique que la Fondation Chirac orientera ses premières actions vers :

  • L’accès à l’eau
  • L’accès aux médicaments de qualité
  • La lutte contre la déforestation et la désertification
  • La sauvegarde des langues et des cultures menacées
  • La recherche de financements innovants

Dans un discours prononcé à l’occasion du lancement de sa Fondation, M. Chirac a notamment tenu à déclarer « [qu’]au moment où s’impose la nécessité de repenser la notion de progrès pour réconcilier l’homme et son environnement, il faut remettre la culture, la diversité des cultures, au cœur du projet même de l’humanité. »

Poursuivant son intervention sur le thème de la sauvegarde des langues et des cultures menacées, M. Chirac a exprimé sa conviction « que chaque peuple a un message singulier à délivrer au monde. » Il estime que « chaque peuple peut enrichir l’humanité en apportant sa part de beauté, de création, de vérité ». « L’attention à la diversité culturelle, c’est le prix donné à la singularité de toute création, c’est le goût retrouvé des choses, c’est le refus d’un standard qui bâtirait un univers exclusivement rationnel et parfaitement aseptisé - pour tout dire, inhumain », a poursuivi M. Chirac.

« L’appauvrissement culturel s’accompagne, la plupart du temps, de déclassement social », a ensuite déclaré M. Chirac. « Le combat pour la diversité est aussi un combat pour la dignité et un combat pour la paix : quand une culture est niée dans ce qu’elle peut apporter à l’universel, la violence n’est jamais très loin. »

C’est pour cette raison, a-t-il rappelé, que la Fondation Chirac apportera une attention toute particulière au sujet des langues et des cultures menacées d’extinction. À ce sujet, rappelant que sur les quelque 6000 langues parlées aujourd’hui dans le monde, 90 % risquent de disparaître au cours de ce siècle, M. Chirac a soulevé le questionnement suivant : « Est-ce cela que nous voulons ? Un monde qui s’appauvrirait et ne saurait plus préserver que ce qui est immédiatement rentable ? »

« Pour ma part, je le refuse », a répondu M. Chirac qui, dans une même lancée, a appelé l’ONU et l’UNESCO, qui ont proclamé l’année 2008 « année internationale des langues », à la tenue d’un Sommet sur ce sujet, « pour envisager les solutions à la disparition de ce trésor commun qu’est le patrimoine linguistique de l’humanité ». Selon M. Chirac, grâce aux nouvelles technologies, les solutions existent. « Mettons-les en œuvre », a-t-il déclaré. « Avec le programme qu’elle lance et dont les rencontres internationales qui se tiendront ici même cet après-midi seront le premier acte, la fondation entend jouer tout son rôle », a indiqué M. Chirac.

Pour en apprendre davantage, nous vous invitons à consulter la version intégrale du discours de M. Chirac ainsi que l’espace presse de la Fondation.

Source: