Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Réunion informelle des ministres de la Culture et de l’Audiovisuel de l’Union européenne les 21 et 22 juillet 2008 au Château de Versailles

La ministre de la Culture et de la Communication de France, Mme Christine Albanel, a réuni les 21 et 22 juillet à Versailles ses homologues de l’Union européenne. La ministre a rappelé les quatre axes qu’elle souhaitait développer pendant la Présidence française pour promouvoir la dimension culturelle du projet européen :

  • valoriser et protéger le patrimoine européen et promouvoir son accès ;
  • protéger et encourager la création et la diffusion culturelle à l’ère du numérique ;
  • promouvoir le dialogue interculturel et la diversité culturelle et linguistique ;
  • valoriser la contribution de l’architecture au développement durable.

Le communiqué de presse du ministère de la Culture et de la Communication de France souligne que la première journée a été consacrée aux moyens de valoriser le patrimoine européen et d’en promouvoir l’accès, tout particulièrement à destination des jeunes. Les Ministres de la Culture ont notamment évoqué le projet de « Label du Patrimoine européen ». Cette initiative, initiée par une quinzaine de pays européens en 2007, « vise à mettre en valeur certains biens ou certains lieux (monuments, sites naturels ou urbains, et lieux de mémoire) emblématiques de l’histoire européenne ».

Lors de la rencontre, il a été convenu de lancer les travaux au sein des instances communautaires « en vue d’en faire un projet à 27  (…), ce qui permettra de donner aux citoyens européens une conscience plus tangible de leur héritage commun ». Cette action pourra aussi « contribuer à l’attractivité et au développement économique des territoires de l’Union ». Plusieurs ministres ont insisté sur l’intérêt de faciliter l’accès de ces sites aux jeunes.

Également, les Ministres de l’audiovisuel ont abordé la révision du cadre réglementaire communautaire des communications électroniques (« Paquet télécom »). Ils ont rappelé « la nécessité de préserver à cette occasion l’équilibre entre impératifs d'optimisation économique et les objectifs d’intérêt général tels que le pluralisme des médias, la diversité culturelle et linguistique ou l’aménagement du territoire. » Au total, souligne le communiqué, les ministres en charge de l’audiovisuel « ont souhaité appeler, sur ces différents points, l’attention de leurs collègues en charge des télécommunications, ainsi que celle des députés européens et de la Commission, sur la nécessité de prendre en compte les spécificités et les objectifs du secteur audiovisuel dans la révision du “Paquet télécom” ».

La protection du droit d’auteur et des droits voisins sur les réseaux numériques a également été évoquée par les ministres. Entre autres, il a été souligné « qu’il était capital d’améliorer l’information des consommateurs sur les droits d’auteur attachés aux œuvres diffusées en ligne et de les sensibiliser aux conséquences du piratage sur la création et la diversité culturelle ». De plus, ajoute le communiqué, l’ensemble des acteurs – de la Culture comme des réseaux de communication – « doivent s’associer dans la lutte contre le piratage et pour le développement d’une offre légale plus attractive pour le consommateur ».

« L’importance du modèle européen du service public audiovisuel a été réaffirmée ainsi que la nécessité de préserver la subsidiarité dans ce domaine, c’est-à-dire la possibilité pour les États membres de garantir les moyens de développement du service public de l’audiovisuel ».

Le communiqué rappelle enfin que les ministres se réuniront à nouveau à Bruxelles le 20 novembre 2008 à l’occasion du Conseil « Éducation, Jeunesse et Culture », et adopteront des conclusions, notamment sur le « Label du Patrimoine européen » et sur le développement et la protection contre le piratage des contenus créatifs en ligne.

Pour prendre connaissance de l’ensemble des résultats de cette rencontre des ministres de la Culture et de l’Audiovisuel de l'Union européenne, nous vous invitons à consulter l'article, le dossier et le communiqué de presse diffusé sur le site Internet du ministère de la Culture et de la Communication de France.