Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Abdou Diouf inaugure la Chaire Senghor de l’Université du Québec en Outaouais

Alors que l’Université du Québec en Outaouais lui décernait récemment un doctorat Honoris causa, le Secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf a profité de l’occasion pour citer Léopold Sédar Senghor, poète, homme d’État et éducateur sénégalais selon qui « la culture est la condition première et le but ultime de tout développement ».

Rappelant l’importance de la « recherche permanente de ce qui unit et non de ce qui divise », Abdou Diouf s’est exprimé en ces termes : « Et c’est cette conviction profonde que je m’emploie à servir, aujourd’hui, au sein de la Francophonie qui entend élever le respect de la diversité des identités culturelles, leur égale dignité, au rang de projet sociétal à l’échelle du monde. Car il s’agit là d’un enjeu essentiel à l’avènement de cette gouvernance mondiale que je viens d’évoquer, à l’avènement d’une mondialisation maîtrisée et d’une démocratie planétaire, solidaire, unie sur l’essentiel, mais respectueuse des différences ».

M. Diouf a de plus procédé à l’inauguration, à l’Université du Québec en Outaouais, d’une chaire Senghor dont les travaux seront centrés sur le développement des collectivités territoriales et sur la contribution intellectuelle de Léopold Sédar Senghor à l’épanouissement de la Francophonie. Dans tout l’espace francophone, il existe dix autres chaires Senghor, dans les universités d’Alexandrie, Bucarest, Beyrouth, Cluj, Hanoï, Lyon III, Montréal, Ouagadougou, Perpignan et Yaoundé.

Les allocutions prononcées à ces occasions sont disponibles dans le site de l’Organisation internationale de la Francophonie.

Sources :