Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Abdou Diouf s'adresse à quelque 300 délégués de la Francophonie parlementaire

Lors de l'ouverture de la Conférence interparlementaire sur la diversité des expressions culturelles, le secrétaire général de l'OIF, Son Excellence monsieur Abdou Diouf, a souligné son attachement à la coopération tissée entre l'OIF et l'UNESCO, dans le dossier de la diversité des expressions culturelles. Il a rappelé les gestes concrets qui sont posés par l'OIF pour la ratification de la Convention et le rôle des parlementaires dans ce dossier :

« Il ne se passe pas une réunion des instances de la Francophonie sans que j'appelle les 20 % de nos États et gouvernements qui ne l'ont pas encore fait, à ratifier la convention de l'UNESCO. Du reste, désormais, avoir ratifié ou être en voie de ratification de cet instrument international, est devenu une condition préalable à toute demande d'adhésion à la Francophonie. Et je ne dérogerai pas à la règle en vous lançant, Mesdames et Messieurs les parlementaires, un appel solennel pour que vos États adhèrent massivement à cet instrument international majeur ».

Il a noté que ce sont les enjeux nationaux, internationaux, transnationaux qui ont conduit l'APF à se mobiliser pour que la Convention voie le jour et qu'elle soit massivement ratifiée. Maintenant, rappelle-t-il : « nous incitions les États et gouvernements à sa mise en oeuvre pleine et effective ».

En terminant son allocution, M. Diouf insiste : « seule la conviction des États parties permettra de donner à cette Convention sa pleine portée. Seule la conviction les incitera à contribuer enfin sérieusement au Fonds international pour la diversité culturelle. Les ressources de ce Fonds s'élevaient le mois dernier à 3 millions et demi de dollars. Je ne vous donnerai qu'un seul chiffre : une production hollywoodienne à gros budget peut atteindre 300 millions de dollars ! ».

Vous pouvez accéder au discours de M. Abdou Diouf en consultant le site Internet de l'OIF.

Par ailleurs, lors de son passage à Québec, le Secrétaire général de l'OIF a été promu Grand officier de l'Ordre national du Québec.

Sources :