Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Sensibilisation des états africains francophones membres du conseil exécutif de l’unesco à la nécessité de participer à l’élaboration d’un instrument juridique international sur la diversité culturelle

Rapport de mission de M. Ablassé Ouédraogo, Envoyé spécial de l’Agence intergouvernementale de la Francophonie sur la diversité culturelle, Mars 2003, 39 p. – 2003/03

Dans le cadre de cette mission de sensibilisation, d’explication et de mobilisation auprès des États africains francophones membres du Conseil exécutif de l’UNESCO, un argumentaire, assorti de recommandations, a été préparé et présenté aux différentes personnalités susceptibles de recevoir la mission. Cet argumentaire insiste sur la nécessité d’un consensus autour de la préservation et la promotion de la diversité culturelle. Le rapport stipule notamment que la diversité culturelle est «en danger dans la mondialisation» et souligne l’urgence d’assurer sa préservation. Pour ce faire, deux défis majeurs doivent être relevés sans délai : «rester vigilant et prudent dans les négociations commerciales, et mettre en place un instrument juridique sur la diversité culturelle». À cet égard, il y a urgence dans l’action à l’UNESCO, à cause notamment du calendrier des négociations commerciales multilatérales en cours à l’OMC et dont la fin est prévue pour le 1er janvier 2005. Selon le rapport, «si d’ici là rien n’est fait pour mettre en place l’instrument juridique visant la préservation et la promotion de la diversité culturelle, les questions de développement culturel risquent de n’être traitées que par défaut et selon la logique propre à l’OMC, une Organisation dont la finalité, le fonctionnement et les principes sont purement et uniquement commerciaux». Il est donc impérieux pour les États membres de l’UNESCO, soutient le rapport, de se mobiliser dans les prochaines semaines, non seulement à l’occasion des travaux de la 166ème Session du Conseil exécutif et de la Conférence générale de l’UNESCO mais aussi dans les négociations commerciales en cours à l’OMC, s’ils veulent se donner les moyens de conserver, un tant soit peu, les moyens nécessaires et légitimes pour préserver et promouvoir la diversité culturelle. «C’est à cette condition que l’Humanité continuera à prospérer dans la paix et la tolérance», conclut le rapport. (Disponible en français seulement)