Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

21 mai - Journée mondiale de la diversité culturelle : " l'Assemblée nationale du Québec réitère son engagement à promouvoir et préserver la diversité culturelle dans le monde" - Motion sans préavis

Mme Line Beauchamp, ministre de la Culture et des Communications du Québec, le 20 mai 2004 - 2004/05/20

À l'occasion de la Journée mondiale de la diversité culturelle, MmeLine Beauchamp, ministre de la Culture et des Communications du Québec a, avec le consentement de l’assemblée des députés, déposé la motion sans préavis suivante : «Que l'Assemblée nationale réitère son engagement à promouvoir et préserver la diversité culturelle dans le monde, à l'occasion de la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement, proclamée par l'Assemblée générale des Nations Unies». Elle a notamment indiqué que «le Québec s'est fermement engagé en faveur d'une mondialisation respectueuse de la diversité culturelle», d’autant plus que le gouvernement du Québec était «l'un des premiers à avoir pris fait et cause de manière officielle en faveur d'une Convention internationale sur le sujet». Mme Beauchamp soutient que : «Nous avons toujours cette conviction, tout en restant résolument libre-échangistes. Nous continuons de croire qu'une plus grande ouverture des marchés aura des effets bénéfiques sur une économie comme la nôtre». Or, déclare-t-elle, «la culture n'est pas un produit comme les autres. Sa vitalité, qui recèle l'identité des peuples, est très souvent liée au soutien des pouvoirs publics, surtout dans des marchés restreints comme le nôtre. Nous avons conservé le caractère unique et original de notre culture en nous donnant les moyens d'en assurer l'expression et le développement. Voilà pourquoi les politiques culturelles des États ne sauraient donc être assujetties aux simples règles des marchés et des accords de commerce international». C’est en ce sens, souligne-t-elle, qu’elle souscrit «avec enthousiasme à la démarche engagée par le directeur général de l'UNESCO, monsieur Matsuura, qui vise à élaborer et à soumettre, à la prochaine Conférence générale de l'UNESCO en 2005, un projet de convention internationale sur la diversité culturelle, de façon à assurer à l'expression culturelle le statut qui lui revient en lui conférant un régime juridique propre». Elle affirme en outre que «avec nos partenaires gouvernementaux, avec les milieux de l'éducation, avec la société civile, nous serons encore de toutes les tribunes pour faire en sorte que le Québec puisse continuer à soutenir ses créateurs et ses industries culturelles et assurer l'existence des conditions favorisant l'expression de notre culture et de notre identité» et que, «pour l'instant, la tâche des gouvernements favorables à une convention sur la diversité culturelle est de soutenir la démarche de l'UNESCO, afin d'obtenir en bout de course un outil réglementaire reconnu par le plus grand nombre de nations et satisfaisant aux exigences d'un accord véritablement efficace». (Disponible en français seulement)