Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Aides d’État au cinéma : Préparer l'avenir et valoriser le passé - la Commission adopte une communication sur le cinéma européen

Commission européenne, Bruxelles le 16 mars 2004 - 2004/03/16

La Commission européenne a adopté une communication qui s'inscrit dans le prolongement de sa communication du 26 septembre 2001. Ce nouveau texte, d'une part, étend jusqu'au 30 juin 2007 le régime d'aides publiques au secteur audiovisuel et, d'autre part, propose l'adoption d'une Recommandation du Parlement européen et du Conseil sur le patrimoine cinématographique. Adoptée sur proposition de Mme Viviane Reding, commissaire en charge de l'Éducation et de la Culture, en accord avec M. Mario Monti, commissaire en charge de la Concurrence, cette communication est aussi le résultat de plusieurs mois de consultations avec les États membres et les professionnels du secteur. Saluant cette décision qui atteste que "l’Europe du cinéma existe", Mme Reding a déclaré qu’il s’agit pour tous «de préserver la diversité de ces aides d'État qui ont le mérite d'être adaptées aux particularités de chaque pays». Elle a en outre souligné sa détermination à soutenir la production cinématographique dans l'Union, "qui ne représente que 30% des films projetés dans les salles européennes", le reste étant quasi exclusivement "made in Hollywood". Aussi a-t-elle déclaré : «Nous avons le devoir d'aider cette partie du secteur de la culture, qui offre un énorme potentiel de croissance si nous le soutenons comme il se doit (…) Hollywood ne fait pas grand chose pour la diversité culturelle en Europe».

Le ministre français de la Culture et de la Communication, M. Jean-Jacques Aillagon, s’est également réjoui que la Commission ait décidé de maintenir jusqu'en 2007 l'environnement juridique qu'elle a instauré en 2001, qui encadre en particulier les systèmes nationaux de soutien au cinéma et à l'audiovisuel.  Selon M. Aillagon, cette décision traduit une approche positive et ouverte des enjeux culturels dans ce secteur du cinéma. Il rappelle que sa position a toujours été de plaider pour une meilleure prise en compte de la diversité culturelle et des spécificités de la création dans les politiques communautaires, et en particulier celle de la concurrence.
La Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD), de même que l’Association de producteurs de cinéma et de télévision (Eurocinéma), accueillent avec satisfaction la décision arrêtée par la Commission «de proroger les critères spécifiques de compatibilité des aides d'État au secteur de la production cinématographique et audiovisuelle». Cette dernière entend cependant rester "extrêmement vigilante" en ce qui concerne les modalités de l'étude qu'entend lancer la Commission. [52] (Disponible également en français, en anglais, en allemand)