Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

"Le gouvernement du Canada continuera de jouer un rôle de chef de file dans l'élaboration d'une convention internationale portant sur la diversité culturelle"

Mme Hélène Chalifour Scherrer, ministre du Patrimoine canadien, Ottawa, le 27 février 2004 - 2004/02/27

À l'occasion de la Conférence Chalmers 2004, organisée à Ottawa le 27 février 2004 par la Conférence des arts du Canada, Mme Scherrer affirme sans équivoque sa "détermination de voir le Canada continuer de jouer un rôle majeur en vue d’assurer le succès de la campagne pour une convention internationale sur la diversité culturelle". Mme Scherrer notamment déclare que «la culture est un lien vital qui nous unit les uns aux autres et nous donne une voix unique dans le concert des nations». Aussi, «l’expression de la diversité est un objectif national qui rejoint ici un enjeu international». Selon la ministre, «l’affirmation culturelle n’est pas synonyme de protectionnisme». En effet, souligne-t-elle, «de tous les pays du monde, le Canada est le plus ouvert aux autres cultures». Pour le constater, «il n'y a qu'à voir les films à l'affiche sur nos écrans, les œuvres qui jouent à la radio, les magazines dans nos kiosques à journaux, les livres sur les rayons de nos libraires». Mais, prévient-elle, si «cette ouverture est une source d'enrichissement» pour la population canadienne, «elle ne doit toutefois pas rendre nos créations invisibles sur nos propres marchés».

Au regard du processus engagé à l’UNESCO en vue de l’élaboration d’une convention internationale sur la diversité culturelle, Mme Scherrer soutient que dans son Discours du trône, le gouvernement canadien a clairement affirmé son appui à cette initiative et que le « Canada continuera de jouer un rôle de chef de file dans l'élaboration d'une convention internationale portant sur la diversité culturelle». À cet égard, la ministre a ajouté : «je compte bien assurer son succès, avec l'aide de mon homologue du Québec, madame Line Beauchamp, de même qu'avec mes autres homologues provinciaux et territoriaux». [50] (Disponible en français et en anglais)