Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

« La France et le Mexique sont déterminés à travailler ensemble afin de permettre l'adoption de la Convention sur la diversité des expressions culturelles » - Déclaration conjointe France-Mexique sur la diversité culturelle - Mexico, le 18 novembre 2004

À l'occasion des premières Rencontres d'affaires France Mexique Québec qui se tenaient du 17 au 19 novembre dernier à Mexico, le Premier ministre français, M. Jean-Pierre Raffarin, a déclaré que l'un des principaux objectifs de son voyage au Mexique était de parler avec ses interlocuteurs d'actions pour la diversité culturelle. À cet égard, il a réitéré au président du Mexique, M. Vicente Fox, que : «c'est ensemble que [nous devons] organiser notre mobilisation pour la diversité culturelle. Nous avons, à l'UNESCO, une convention dont il faut obtenir la signature en 2005. Nous souhaitons développer un certain nombre d'actions en commun pour promouvoir ces idées de diversité culturelle qui sont tant attachées à nos identités nationales. La diversité culturelle sera renforcée par toutes les initiatives d'échange qui sont multipliées, mais aussi par les événements comme le festival du cinéma ou comme l'exposition (.), qui montre combien les événements culturels sont l'occasion d'associer nos populations à cet engagement qui est le nôtre pour la diversité culturelle».

Cette visite s'inscrivait dans le cadre du partenariat entre le gouvernement français et celui du Québec, notamment sur les questions liées à la diversité culturelle, et comme l'a souligné M. Raffarin : «nous renforçons, par cette rencontre, le dialogue transatlantique et notamment les relations entre l'Europe et les Amériques». À ce titre, le gouvernement français et le gouvernement mexicain ont adopté une déclaration conjointe sur la diversité culturelle dans laquelle ils affirment leur détermination à travailler ensemble afin de permettre l'adoption à l'UNESCO de la Convention sur la protection de la diversité des contenus culturels et des expressions artistiques . Ils estiment que cette convention doit respecter les principes et poursuivre les objectifs tels que : la reconnaissance de la spécificité et de la dualité des biens et services culturels; le droit des États à élaborer et mettre en ½uvre des politiques culturelles et des mesures de soutien en faveur de la diversité culturelle; la nécessité d'une convention juridiquement contraignante et d'une articulation appropriée avec les autres instruments internationaux; la nécessité de pouvoir disposer de mécanismes de suivi efficaces et de mécanismes de règlement des différends; l'importance de la coopération pour le développement dans le domaine culturel. (Disponible en français)