Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

L'UNESCO adopte la Convention sur la diversité des expressions culturelles : " Le Canada ratifiera sans tarder la Convention et continuera à jouer un rôle de chef de file pour qu'elle soit ratifiée par le plus grand nombre de pays membres de l'UNESCO "

Liza Frulla, ministre du Patrimoine canadien, Ottawa, le 20 octobre 2005 – 2005/10/20

À la suite de l’adoption de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles par les États membres de l'UNESCO, la ministre du Patrimoine canadien, Mme Liza Frulla, a déclaré : « C'est un grand jour pour la communauté culturelle. L'adoption de cette convention donne à la communauté internationale le moyen de tirer tous les avantages de la diversité de nos cultures et de nos identités respectives, et ce, pour des générations à venir. Cette réussite est le fruit du leadership du Canada sur la scène internationale et des partenariats productifs qu'il a établis au fil des ans avec les pays membres du Réseau international sur la diversité culturelle, de la Francophonie et de l'Organisation des États américains. Le Canada est reconnaissant envers tous les pays qui ont travaillé avec lui pour promouvoir l'adoption de cette convention ».

La ministre Frulla a notamment ajouté : « Je tiens à souligner la coopération de tous les gouvernements provinciaux et territoriaux à ce processus, notamment l'importante contribution du gouvernement du Québec et sa collaboration fructueuse. Je tiens aussi à mentionner les efforts de la société civile pour faire progresser ce dossier au Canada et dans le monde entier (…). Voilà pourquoi le Canada ratifiera sans tarder la Convention et continuera à jouer un rôle de chef de file pour qu'elle soit ratifiée par le plus grand nombre de pays membres de l'UNESCO, et ce, le plus rapidement possible ».

Le 17 octobre, prenant la parole devant la 33 e Conférence générale de l'UNESCO, pour souligner la nécessité d'adopter la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, la ministre Frulla déclarait : «  Au Canada, les gouvernements provinciaux et territoriaux et la société civile se sont prononcés unanimement en faveur du texte de la Convention qui nous est soumis. Je suis d'ailleurs accompagnée aujourd'hui par la ministre de la Culture du Québec, illustrant ainsi l'engagement de cette province aux côtés du gouvernement fédéral canadien (…). Nos efforts pour faire adopter cette Convention par les États membres de l'UNESCO s'appuient sur notre engagement indéfectible à protéger et à promouvoir la riche diversité culturelle du Canada ainsi que notre patrimoine autochtone et la créativité inépuisable des Canadiens et Canadiennes. Le texte de la Convention est le fruit de longues négociations et de compromis entre des pays des quatre coins du monde. Il s'agit d'un texte équilibré, raisonnable et conforme aux principaux objectifs du Canada. Elle a notamment souligné que : « Le Canada a joué un rôle de chef de file dans l'élaboration de la Convention et, depuis 1998, a pris part à toutes les négociations pour la faire progresser et aboutir à un consensus. Par son initiative, le Canada a démontré son engagement envers une meilleure coopération internationale pour protéger et promouvoir la diversité des expressions culturelles. Nous continuerons à travailler avec nos partenaires de l'UNESCO ainsi que nos partenaires au Canada et partout au monde afin que l'ensemble des expressions culturelles de l'Humanité continuent à être entendues et préservées pour les générations à venir ».

Avant «  d'inviter (sa) collègue du Québec à compléter l'intervention du Canada », la ministre Frulla a soutenu que la Convention ne s’opposait à qui que ce soit : « C'est une Convention pour nous tous. Ce sont pour toutes ces raisons que cette Convention fait l'objet d'un si large consensus. Et c'est aussi pourquoi l'ensemble du Canada invite tous les États membres à voter en faveur de l'adoption du texte de la Convention sans changement ». [05-31]