Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

La Journée de l'Europe: Les cinémas d'Europe et la société de l'information - Déclaration de Cannes

Festival de Cannes – 11-22 mai 2005, Cannes, le 17 mai 2005 - 2005/05/17

Pour la troisième année consécutive, le Festival de Cannes s'est associé à la Commission européenne pour accueillir la Journée de l'Europe. Invités par Viviane Reding, Commissaire européen à la Société de l'information et aux Médias, dix-huit ministres européens de la Culture et de l'Audiovisuel ainsi que des professionnels du cinéma et des patrons d'entreprise de télécommunication se sont réunis pour une matinée de réflexion autour du thème Les cinémas d'Europe et la société de l'information, pour débattre des possibilités qu'offre le cinéma en ligne et du modèle économique lié à cette nouvelle forme de diffusion des oeuvres. En lançant aujourd'hui le débat sur le cinéma en ligne, formidable instrument de circulation des films, de promotion de notre diversité culturelle, l'Union européenne apporte une preuve supplémentaire qu'elle aime tous les cinémas européens, déclare Mme Reding qui souligne également que « pour servir la diversité culturelle, Internet est une énorme chance pour les films de niche, mais il faut résoudre le problème inhérent à Internet qu'est le piratage ».

À l'issue de cette rencontre, les ministres européens de la Culture ont adopté une Déclaration de Cannes sur le téléchargement de films par Internet, affirmant la nécessité de sensibiliser le public au respect des droits d'auteur: « Il y a urgence à un dialogue de fond entre l'industrie cinématographique et les fournisseurs de services en ligne afin d'assurer que la distribution s'effectue dans un cadre légal », précise le texte en question. Cette Déclaration  considère qu'« il existe un risque de pertes de recettes désastreuses si le marché est inondé de fichiers partagés de films non autorisés, comme cela fut observé avec la musique ». Aussi, au-delà du préalable d'un téléchargement légal, les ministres européens de la Culture estiment nécessaire de « faciliter le développement d'une industrie cinématographique en ligne », d'« envisager des mécanismes financiers pour la numérisation des oeuvres » et de « stimuler l'accessibilité du patrimoine cinématographique ». [05-17]