Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Conseil exécutif de l’UNESCO : Rapport du Directeur général sur l'état d'avancement du projet de convention sur la protection de la diversité des contenus culturels et des expressions artistiques

Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO, Paris le 18 avril 2005 – 2005/04/18

L a 171e session du Conseil exécutif de l’UNESCO a ouvert ses travaux à Paris le 12 avril dernier. Les membres du Conseil exécutif ont à cet égard examiné le point 19 de l’ordre du jour portant sur l’avant-projet de Convention sur la diversité des expressions culturelles en cours d’élaboration. Un document a été transmis aux membres, en complément du Rapport du Directeur général sur l'état d'avancement du projet de convention sur la protection de la diversité des contenus culturels et des expressions artistiques (Document 171 EX/44), lequel contient, en annexe 3, le Rapport préliminaire du Directeur général (CLT/CPD/2005/CONF.203/6), qui a été adressée aux États membres le 3 mars 2005. Ce Rapport préliminaire prévoit deux appendices. L'Appendice 1 : « Avant-projet de convention sur la protection de la diversité des contenus culturels et des expressions artistiques - Texte composite », constitué par un texte reflétant l'état d'avancement des travaux à l'issue de la deuxième session de la réunion intergouvernementale et illustrant les progrès réalisés aussi bien que le travail qui reste à accomplir, a déjà été communiqué aux États membres avec l'envoi du rapport préliminaire susmentionné.

L'Appendice 2 : « Avant-projet de convention sur la protection de la diversité des contenus culturels et des expressions artistiques - Texte consolidé », a été préparé par le président de la Réunion intergouvernementale d'experts, conformément à la recommandation de cette dernière lors de sa deuxième session. Ce « texte consolidé » avait été annoncé dans le rapport préliminaire précité comme devant être envoyé « sous peu ». Le Directeur général soumet, pour l'information des membres du Conseil exécutif, cet Appendice qui doit être examiné conjointement avec l’Appendice 1. Selon lui, ces textes doivent être lus ensemble et de manière complémentaire, et doivent également « être considérés comme une base de travail permettant aux États membres de poursuivre leurs futures délibérations dans un esprit fédérateur ».

Dans son discours, le Directeur général, M. Koïchiro Matsuura, déclare notamment que l’année 2005 marque une étape importante pour l’UNESCO dans le domaine de la culture : « Il est un autre aspect de la diversité culturelle sur lequel l’UNESCO a été appelée à se concentrer ces deux dernières années, celui de la diversité des contenus culturels et des expressions artistiques (…) Si nous parvenons, comme je l’appelle de mes vœux, à élaborer le texte d’une Convention qui recueille l’assentiment de tous et propose des mesures efficaces et solidaires pour répondre aux défis posés à la diversité des expressions culturelles et artistiques dans notre monde contemporain, nous aurons accompli un grand dessein. En effet, avec les Conventions de 1972 et de 2003, la communauté internationale est désormais équipée des moyens de préserver les expressions et témoignages des cultures dont nous avons hérité à travers l’histoire et la tradition. Avec la Convention en cours, ce seront les expressions contemporaines de la créativité, qui en forment le prolongement et préfigurent le patrimoine de demain, qui sera préservé. À la fin de l’année 2005, la communauté internationale sera donc beaucoup mieux équipée pour sauvegarder la diversité culturelle qu’elle ne l’était au début de l’année 2000 ». C’est notamment dans cet esprit que M. Matsuura demande au Conseil exécutif de l’autoriser à convoquer une troisième session de la Réunion intergouvernementale d’experts, pour poursuivre le travail entrepris. [05-11]