Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Diversité culturelle et dialogue entre les civilisations : condition indispensable au renforcement des relations internationales et du développement

UNESCO, le 5 avril 2005 – 2005/04/05

Le Directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, a présidé à Paris l’ouverture de la Conférence internationale sur le dialogue entre les civilisations, les cultures et les peuples qui a réuni plus de 300 participants, notamment des universitaires et des décideurs politiques des États arabes, de l’Asie, d’Europe et des États-Unis. Rappelant que le dialogue constitue le fondement de la création des Nations-Unies et de l’UNESCO, M. Matsuura a déclaré que : « Les processus de mondialisation, en créant un cadre inédit de rencontres et d’interaction entre les peuples, ont rendu la construction de ponts entre les civilisations, les cultures et les peuples absolument vitale. Un tel dialogue s’accompagne nécessairement d’un ancrage solide dans la démocratie, les droits de l’homme et les libertés fondamentales, seuls garants d’une paix et d’un développement durables, et conditions indispensables à toute réconciliation».

Dans son discours, M. Mohammad Khatami, président de la République islamique d’Iran, a salué l’apport de l’UNESCO au dialogue entre les civilisations, en particulier sa Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (adoptée en 2003), sa Déclaration universelle sur la diversité culturelle (adoptée en 2001), ainsi que la préparation d’une Convention relative à la diversité culturelle et le travail en cours dans le domaine de l’éthique des sciences. Plaidant pour une moralisation de la politique, il a insisté : « La traduction politique du dialogue entre les civilisations consisterait à dire que la culture, la morale et l’art doivent prévaloir sur la politique (…). Tant que la politique reste étrangère à la morale et ne se laisse pas imprégner par la culture, (…) les droits de l’homme ne sont pas défendus ».

Du reste, l’UNESCO en tant qu’agence chef de file pour le dialogue entre les civilisations s’est engagée dans des activités liées au dialogue dans tous ses domaines de compétence, l’éducation, les sciences, la culture et la communication. [05-09]