Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Le Québec et la France unissent leurs forces pour convaincre les pays à ratifier au plus vite la Convention sur la diversité des expressions culturelles

À l'issue d'un entretien entre le Premier ministre du Québec, M. Jean Charest, et le Président de la République française, M. Jacques Chirac, qui venait ainsi conclure la mission européenne que le Premier ministre québécois avait entreprise à Paris le 6 juillet et qui l'avait aussi conduit en Autriche et en Allemagne, les deux hommes d'État ont souhaité une large ratification de la Convention de l'UNESCO sur la diversité des expressions culturelles qui affranchirait la culture des règles du commerce. Aussi, ils ont convenu de "travailler ensemble" pour convaincre les pays qui ont appuyé ladite Convention de la ratifier au plus vite afin qu'elle entre rapidement en vigueur.

M. Charest, a en outre affirmé qu'«il faut tout mettre en œuvre pour la ratifier » parce que certains pays vont continuer à s'y opposer. Pour la ratification, « il ne s'agit pas seulement de l'approbation d'une trentaine de pays, nous voulons le plus grand nombre de pays possible (…). Partout où je vais, je soulève systématiquement cette question », a-t-il insisté. En effet, M. Charest, considère que cette Convention, à laquelle ne se sont opposés à l'UNESCO que deux pays, les États-Unis et Israël, représente une "grande victoire pour le Québec", résultant des "efforts menés avec le gouvernement fédéral canadien et la France" pour mobiliser les soutiens à travers le monde. "Aujourd'hui, ajoute M. Charest dans un entretien au Monde, la bataille consiste à obtenir la mise en œuvre de cette Convention", qui doit être ratifiée par une trentaine de pays avant d'entrer en vigueur.