Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

La Convention pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles au cœur du mandat de la nouvelle ministre québécoise de la Culture, des Communications et de la Condition féminine

Suite à l’élection générale tenue le 26 mars 2007, le premier ministre du Québec, M. Jean Charest, a annoncé, le 18 avril dernier, la composition de son nouveau Conseil des ministres. Le dossier de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles étant l’objet d’une importante concertation interministérielle au Québec, nous vous invitons à porter une attention particulière à la nomination des ministres responsables des trois portefeuilles suivants.

M. Raymond Bachand est nommé ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation alors que Mme Monique Gagnon-Tremblay est nommée ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie. Mme Gagnon-Tremblay assumait déjà ces mêmes fonctions depuis 2003 alors que M. Bachand, qui s’est également vu nommé ministre du Tourisme, était déjà à la tête du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation depuis février 2006.

Le premier ministre a par ailleurs annoncé la nomination de Mme Christine St-Pierre à titre de ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. En annonçant cette nomination, le premier ministre Charest a été clair quant au rôle qu’il entend voir jouer par la nouvelle ministre à l’égard de la Convention : « Mme la ministre de la Culture et des Communications et ministre de la Condition féminine, (…) Vous verrez à la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. »

Élue pour la première fois lors de l’élection du 26 mars 2007, Mme St-Pierre a été journaliste pendant plusieurs années à la Société Radio-Canada, ayant été recherchiste, documentaliste et reporter pour diverses radios et télévisions à Montréal, Québec et Moncton. De 1992 à 1997, elle a été courriériste parlementaire à Québec, puis à Ottawa de 1997 à 2001. Elle a ensuite été correspondante à Washington jusqu’en 2005, avant de redevenir courriériste parlementaire à Ottawa.

Source :