Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Réunion annuelle des Ambassadeurs de bonne volonté de l’UNESCO

« Le moment est venu de faire de l’Éducation pour tous une réalité. Le moment est venu de reconnaître que le respect de la diversité culturelle et des langues est la clé du développement social et de la paix. Le moment est venu de faire face aux défis d’une planète surexploitée et de prendre des mesures pour la préserver au nom des générations à venir ». Au cours de leur réunion annuelle, organisée au siège de l’UNESCO les 20 et 21 mai dernier, les Ambassadeurs de bonne volonté de l’UNESCO ont rappelé à la communauté internationale que ces objectifs étaient loin d’être atteints.

Le communiqué de presse de l’UNESCO précise que les Ambassadeurs de bonne volonté ont exhorté les gouvernements et la société civile à redoubler leurs efforts pour atteindre l’Éducation pour tous d’ici 2015. La nouvelle ajoute que ces personnalités ont également apporté leur soutien au Directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, « qui a incité les donateurs à honorer les promesses faites au cours du Forum mondial sur l’éducation de Dakar (2000), selon lesquelles aucun pays sérieusement engagé en faveur de l’Éducation pour tous ne devrait être freiné dans ses efforts par manque de ressources ».

Se réunissant pendant la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement et l’Année internationale des langues (2008), les Ambassadeurs de bonne volonté de l’UNESCO « ont reconnu que le multilinguisme est un passeport vers la démocratie ». Devant le fait que près de la moitié des 7 000 langues parlées dans le monde sont menacées d’extinction, souligne l’UNESCO, les Ambassadeurs de bonne volonté « ont donc enjoint les gouvernements à promouvoir l’éducation bi- et multilingue et à respecter les langues maternelles dans tous les pays ».

Nous vous invitons à lire le communiqué de presse de l’UNESCO afin d’en apprendre davantage sur la récente réunion annuelle des Ambassadeurs de bonne volonté de l’UNESCO.