Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Le Conseil de l'Europe et l'Organisation internationale de la Francophonie signent une Déclaration commune sur le renforcement de leur coopération

Le 23 mai 2008, à Strasbourg, le Secrétaire général du Conseil de l’Europe, M. Terry Davis, et le Secrétaire général de la Francophonie, M. Abdou Diouf, ont signé une Déclaration commune visant à renforcer la coopération entre le Conseil de l’Europe et l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

À l’occasion de la signature de cette Déclaration commune, M. Terry Davis a déclaré : « L'Organisation internationale de la Francophonie est bien plus qu'une réalité culturelle fondée sur la langue, c'est une organisation politique, dont l'influence et l'efficacité ne sont plus à démontrer. Partageant les mêmes valeurs que le Conseil de l’Europe-la défense et la promotion de la démocratie, des droits de l’homme et de la prééminence du droit — l’OIF est pour nous un partenaire d'une grande importance, tout particulièrement dans les domaines d’action communs liés à ces valeurs fondamentales. »

De son côté, M. Abdou Diouf s’est réjoui de cette signature avec le Conseil de l’Europe : « Mon souhait est de renforcer la concertation et la coordination, de conjuguer nos efforts et nos ressources, pour une meilleure efficacité de la coopération et de l’aide destinée aux populations. C’est notre devoir de solidarité de rechercher les moyens de dynamiser et de renforcer les relations entre l’OIF et cet acteur majeur qu’est le Conseil de l’Europe ».

Le communiqué de l’OIF écrit ensuite : « Le dialogue structuré ainsi établi entre les deux partenaires permettra le développement d'actions concrètes dans un esprit de complémentarité et d'efficacité chaque fois que la valeur ajoutée d'une collaboration entre les deux partenaires sera démontrée. Les domaines retenus pour le développement de ces synergies constructives sont les suivants : droits de l’Homme, démocratie, État de droit, diversité culturelle, éducation, jeunesse, médias et société civile. »

Source :