Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Les ministres de la Culture et responsables des politiques culturelles de l’Amérique latine et des Caraïbes pressent l’ensemble des États de la région de ratifier la Convention sur la diversité des expressions culturelles

Le 16e Forum des ministres de la culture et des responsables des politiques culturelles de l'Amérique Latine et des Caraïbes s’est tenu récemment à Buenos Aires, en Argentine. Le thème principal de cette rencontre portait sur « la culture dans le contexte de crise mondiale actuelle ».

La déclaration finale adoptée lors de cette rencontre précise, entre autres, que «les États de l'Amérique latine et des Caraïbes dénoncent l'incidence de certains modèles culturels sur l'origine de la crise, soulignent le potentiel de la culture pour la construction de solutions et sont d'accord pour :

  • Reconnaître et préserver la diversité culturelle de la région selon les termes de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, et pour prier instamment les États de la région à la ratifier
  • Promouvoir les processus d'institutionnalisation des politiques culturelles et le dialogue approfondi entre les pays et dans le contexte des divers mécanismes d'intégration régionale
  • Encourager dans le domaine culturel la coopération pour la gestion durable du patrimoine naturel, la conservation de la biodiversité et les écosystèmes
  • Réaffirmer leur engagement envers la garantie et l'exercice des droits culturels des citoyens de la région
  • Souligner la validité spéciale, dans le contexte de la crise actuelle, de l'Article 10 de la Déclaration de Salvador de Bahia, adoptée par le Sommet de l'Amérique latine et des Caraïbes sur intégration et développement (CALC) : En tant que représentants de sociétés multiethniques, multiculturelles et plurilingues, ils [les Présidents] ont réaffirmé la valeur de la diversité et ont manifesté leur préoccupation face à l'augmentation de la xénophobie et de la discrimination dans le monde, et face aux initiatives visant à empêcher la libre circulation des personnes. Dans ce sens, ils ont condamné la criminalisation des flux migratoires et les mesures qui portent atteinte aux droits humains des migrants. Ils ont réaffirmé que la libre circulation des personnes est aussi importante que celle des biens et des flux financiers» de poursuivre la Déclaration ».

La République de l’Équateur accueillera le 17e Forum des ministres de la culture et des responsables des politiques culturelles de l’Amérique latine et des Caraïbes en 2010.

Le texte intégral de la Déclaration est disponible en français, anglais, espagnol et portugais dans le site du Bureau régional de l’Unesco pour l’Amérique latine et les Caraïbes.

Source :