Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Nouveau record pour la production cinématographique européenne

« La production cinématographique dans l'Union européenne établit un record et le cinéma européen se maintient ». Tel est le constat de l’Observatoire européen de l’audiovisuel qui, dans un récent communiqué de presse, confirme:

  • Une production record de 1145 longs métrages (y compris documentaires) dans l'UE en 2008
  • Une part de marché de 28,4 % pour les films européens en 2008
  • Les premières places du classement européen pour Mamma Mia! et Quantum of Solace
  • Une augmentation de 0,5 % de la fréquentation des salles dans les 27 États membres de l'Union européenne avec 924 millions d'entrées en 2008

« En se basant sur les données disponibles, l'Observatoire européen de l'audiovisuel estime, à titre provisoire, que les films européens sont parvenus à une part de marché de 28,4 % du total des entrées en salle au sein de l'Union européenne. Cela égale presque le précédent record de 28,6 % établi en 2007 et reste bien au-dessus des niveaux des dernières années.

L'énorme succès rencontré par les films nationaux sur de nombreux marchés est le principal facteur du maintien du cinéma européen à ce niveau élevé. Sur les 24 États membres pour lesquels des données sont disponibles, 14 pays ont enregistré une augmentation de la part de marché des films nationaux d'une année sur l'autre. De plus, dans 11 de ces pays, la part de marché des films nationaux a atteint son niveau le plus élevé des cinq dernières années. La France est en tête, avec Bienvenue chez les Ch’tis et Astérix aux Jeux Olympiques grâce auxquels la part de marché des films nationaux est de 45,4 %, son plus haut niveau depuis 1984. Des films tels que Keinohrhasen et Die Welle ont propulsé la part de marché des films nationaux en Allemagne à 26,6 %, ce qui constitue un nouveau record et une progression de 7,7 % par rapport à 2007. Les autres pays à avoir une part de marché élevée pour les films nationaux sont la République tchèque (39,6 %), le Danemark (33 %), le Royaume-Uni (31 %), l'Italie (29,3 %), la Pologne (25,4 %) et la Slovaquie (15,6 %).

Soutenues par leurs bons résultats sur le marché national, les productions françaises ont représenté 12,6 % du total des entrées dans l'Union européenne, en progression de 8,4 % depuis 2007. Les films italiens ont contribué à hauteur de 3,6 % au total des entrées de l'UE, suivis par les films allemands (3,5 %) et les productions britanniques (2,2 %, hors films à capitaux majoritairement étrangers). Les films britanniques avaient bénéficié d'une part de marché exceptionnellement élevée en 2007, grâce au succès paneuropéen de Mr Bean’s Holiday.

Les films produits en Europe (principalement au Royaume-Uni) avec l'aide de capitaux américains, tels que Quantum of Solace, ont vu leur part de marché passer de 6,3 à 6,8 %. La part de marché des films américains est restée stable à 63,2 % » précise l’Observatoire.

Le communiqué de presse de l’Observatoire est disponible en français, en anglais et en allemand.

Source :