Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

La Gouverneure générale du Canada souligne « l’extrême pertinence de la Convention de l’Unesco sur la protection et la promotion de l’expression de la diversité des expressions culturelles »

Invitée à prendre la parole devant le Conseil exécutif de l’UNESCO et lors de l’ouverture de l’exposition Cultures et Développements qui se tient à Paris dans le cadre de la Conférence générale de l’UNESCO, la Gouverneure générale du Canada, la très honorable Michaëlle Jean, a réaffirmé le rôle décisif du dialogue des cultures dans la promotion de la paix et de la démocratisation. Nous reproduisons ici un bref extrait de son allocution.

«Où va le monde, sommes-nous tentés de nous demander? […] Quand la concentration des réseaux de distribution devient le prétexte à l’instauration d’une "monoculture", selon la formule percutante de l’anthropologue Claude Lévi-Strauss?

Dans un monde où nos sorts sont irrévocablement liés, méfions-nous des dérives que peut entraîner une logique commerciale sans garde-fous, où seul le "chacun pour soi" et "pour son clan" dicterait les règles.

Méfions-nous car les défis de l’heure concernent l’ensemble des citoyennes et des citoyens du monde et des cultures dont ils sont porteurs. Nous n’avons d’autre choix que de prendre acte de la situation et d’élargir par conséquent notre conception de la responsabilité citoyenne. Et de donner à la notion de liberté et à notre sens de la fraternité des contours de plus en plus larges. Notre liberté ne peut plus se définir exclusivement en fonction d’intérêts individuels, mais contenir le plus grand nombre. C’est, à mon sens, la beauté et l’extrême pertinence de la Convention de l’Unesco sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, dont le Canada a été et demeure un ardent défenseur, et qui pose le premier jalon décisif d’une reconnaissance du droit culturel international.

Dès lors que la culture ne se réduit pas à une marchandise comme les autres et se trouve intimement liée à l’essor des singularités qui nourrissent le patrimoine de l’humanité, il importe de ne pas la mettre aux enchères et de donner à tous les pays les moyens d’affirmation et d’émancipation de leurs modes d’expression, non pas à l’exclusion des autres, mais en résonnance avec eux.  Je suis fière de saluer en cette enceinte les efforts remarquables et historiques de l’UNESCO en ce sens ».

 

Le texte intégral de cette allocution est disponible dans le site du Gouverneur général du Canada.

Source :