Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Le Québec se mobilise et entend se doter d'un Agenda 21 de la culture d'ici l'été 2011

La ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, Mme Christine St-Pierre, a donné le 20 septembre le coup d'envoi d'une démarche collective devant conduire le Québec à se doter d'un Agenda 21 de la culture d'ici l'été 2011.

Le projet québécois, qui porte le titre Agenda 21C - Culture aujourd'hui demain, s'inscrit dans une mouvance internationale. À ce jour, deux Agendas 21 de la culture ont été lancés à l'échelle mondiale. Le premier a été adopté en 2004 par l'association Cités et Gouvernements Locaux Unis à l'occasion du Forum universel des cultures de Barcelone. Le second a été ratifié en 2007 par les 27 États membres de l'Union européenne.

En se dotant d'un Agenda 21 de la culture, le Québec répondra à l'engagement qu'il a pris en ratifiant la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles qui demande aux Parties de favoriser l'intégration de la culture dans le développement durable.

« Après avoir été le premier État au monde à sanctionner la Convention sur la diversité culturelle, nous serons aussi parmi les premiers à adopter un Agenda 21 de la culture afin d'accroître le rayonnement de la culture québécoise », de préciser la ministre St-Pierre.

L'objectif principal de la démarche d'Agenda 21 de la culture consiste à faire reconnaître la culture comme une dimension fondamentale du développement durable de la société québécoise. Pour y arriver, plusieurs groupes de divers horizons seront associés à la définition des grands paramètres de cet Agenda 21 de la culture.

Ce cadre de référence définira les principes et les objectifs pour que le Québec fasse de la culture une dimension essentielle de ses stratégies de développement, en complémentarité ou en symbiose avec les dimensions sociales, économiques ou environnementales.

Pour soutenir la ministre, un comité de liaison a été formé dont les membres sont fortement engagés dans les milieux citoyen, institutionnel, culturel, municipal ainsi que dans ceux de la recherche, de la relève, des affaires et de l'économie.

Le mandat du comité de liaison consiste à animer diverses activités auprès de leurs milieux respectifs afin de susciter l'engagement et la participation à la démarche collective. L'objectif ultime étant de stimuler le développement d'une vision intégrée, décloisonnée, soit une approche qui tisse des liens entre culture et économie, culture et environnement, culture et dimension sociale.

Des propositions concrètes jailliront des discussions et des réflexions. Elles sont destinées à alimenter les débats à l'occasion d'un Forum national, au printemps 2011, à la suite duquel une déclaration de principe sera élaborée afin de doter le Québec d'un Agenda 21 de la culture.

Une plate-forme informative et interactive a été mise en ligne pour l'occasion : www.agenda21c.gouv.qc.ca. Il s'agit d'un lieu de convergence web (twitter) permettant de faire connaître la démarche Agenda 21C - Culture aujourd'hui demain ainsi que les diverses activités organisées par les porteurs de la vision, les relayeurs et les partenaires, et surtout, d'enrichir la réflexion grâce aux échanges stimulants que ce projet de société ne manquera pas de susciter.

L'élaboration d'un Agenda 21 de la culture est l'action phare du Plan d'action de développement durable (2009-2013) du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. « Il s'agit d'un instrument appelé à remplir une mission cruciale quant à notre capacité d'agir collectivement pour ancrer la culture comme dimension essentielle du développement de la société québécoise. Il permettra d'écrire un nouveau chapitre de la politique culturelle québécoise », a conclu la ministre St-Pierre.

Le texte intégral du communiqué est disponible dans le site du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec.

Source :