Diversité culturelle

Communiqués / Discours / Déclarations

Inquiétudes de la Coalition chilienne pour la diversité culturelle dans le cadre des négociations de l'Accord de partenariat transpacifique

L'Association des éditeurs indépendants, universitaires et autonomes du Chili (Asociación de Editores Independientes, Universitarios y Autónomos), membre de la Coalition chilienne pour la diversité culturelle, a écrit au ministère des Affaires étrangères chilien pour exprimer ses inquiétudes quant aux questions de propriété intellectuelle et au respect des obligations de la Convention sur la promotion et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l'UNESCO dans le cadre des négociations de l'Accord de partenariat économique stratégique transpacifique (TPP).

Au nom de la Coalition chilienne pour la diversité culturelle, l'association rappelle qu'« il semble fondamental d'y inscrire une large exemption culturelle qui garantit que les principes de traitement national, de la nation la plus favorisée et de l'accès au marché ne s'appliquent pas aux industries culturelles et aux arts, peu importe leurs modes d'expression ».

En matière de propriété intellectuelle, l'association indique qu' « il [leur] semble de la plus haute importance de ne pas continuer à prolonger la protection des œuvres – quelle que soit leur forme – bénéficiaires du régime de la propriété intellectuelle». En ce sens, elle souligne qu' « il est fondamental de retrouver l'équilibre premier qui a vu naître les législations nationales sur les droits d'auteur et la propriété intellectuelle, non seulement afin de protéger l'accès du public à la création, au savoir, à l'information, mais aussi afin que des obstacles législatifs viennent entraver la capacité des générations futures de continuer à créer ».

Enfin, la Coalition chilienne exprime le souhait que « dans ces négociations de libre-échange, comme dans toute autre que voudrait entreprendre [le Chili, que] la culture ne sera pas soumise aux intérêts commerciaux de grands groupes économiques ni d'aucune nation ».

Pour lire la lettre en question, veuillez consulter le site Internet de la Coalition canadienne pour la diversité culturelle.

Source :