Cultural diversity

News Releases / Speeches / Declarations

L’adoption de la Convention sur la diversité des expressions culturelles à l’UNESCO: " La diversité culturelle est menacée par la monoculture "

Diego Gradis, Président exécutif de l’association suisse Traditions pour Demain, Rolle, le 31 octobre 2005 2005/10/31

Cet article que publie le quotidien suisse La Côte, rapporte les propos de la physicienne indienne Vandana Shiva, qui soutient que si la monoculture de la terre fera disparaître les espèces, la monoculture des esprits fera aussi disparaître les idées. Elle démontre par ailleurs qu’une tendance à la globalisation de la culture, accompagnée d’intérêts commerciaux, pourrait nuire à la diversité des biens culturels des États du monde entier. C'est dans cette optique que M. Diego Gradis, président exécutif de l’association suisse Traditions pourDemain et membre de la délégation suisse à l'UNESCO, explique le déroulement positif des négociations entourant l'adoption de la Convention à la 33 e Conférence générale de l'UNESCO, malgré le barrage américain. Il affirme que les négociations n’ont pas été simples mais elles ont été trouvées rapidement.

Selon lui, « les États-Unis n’ont pas de politique culturelle car ce secteur est surtout privé, donc son exportation est vitale surtout que l’on constate, par exemple, que 80% des entrées au cinéma dans le monde concernent des productions américaines. Il fallait donc établir une base juridique internationale afin que chaque pays puisse défendre sa propre culture et favoriser sa promotion. Malgré une tendance de la population à apprécier les grosses productions américaines, il est vital de stopper cette globalisation et de préserver les acquis actuels ». Il fallait faire vite, rappelle-t-il, car 35 accords bilatéraux sont en cours entre les États-Unis et d’autres nations pour que ces dernières acceptent une entrée plus importante de la culture commerciale américaine. Cela peut se faire mais plus au détriment des biens culturels et artistiques autochtones. La ratification de cette convention est la prochaine bataille à relever. C’est essentiel pour l’avenir de l’humanité, conclut-il.

L'article souligne également que face aux menaces graves que le libre-échange fait peser sur la diversité des expressions culturelles, les professionnels de la culture en Suisse ont dernièrement créé la Coalition suisse pour la diversité culturelle. Elle se donne la mission de faire ratifier rapidement par le Parlement la Convention internationale.