Diversité culturelle

Publications et études

Le débat politique et juridique sur la diversité culturelle

Debora abramowicz , 4 juin 2003 – 2003/06/04

Mme Abramowicz, qui dirige le département des affaires internationales de la SACD, soutient que la promotion de la diversité culturelle passe par la reconnaissance de la capacité des États de définir eux-mêmes leurs politiques culturelles. Reconnaissant que le seul jeu des forces du marché ne permet pas d’atteindre l’objectif de diversité culturelle, il apparaît indispensable, affirme l’auteur, «de reconnaître dans un instrument juridique international contraignant le droit des États à définir librement leurs politiques culturelles». L’auteur souligne notamment qu’il est essentiel que les questions culturelles soient négociées dans une enceinte non seulement spécialisée dans la protection du patrimoine et de la culture, mais où la voix de chaque État membre est entendue de façon équitable. Selon Mme Abramowicz, «les négociations concernant la future Convention Internationale sur le diversité culturelle doivent débuter au plus vite au sein de l’UNESCO et se tenir parallèlement aux négociations OMC afin que les questions culturelles soient clairement identifiées comme étant du ressort de la première et non de la seconde. Par ailleurs, l’initiation des négociations à l’UNESCO permettront aux États de prendre la mesure des enjeux de la diversité culturelle et les rendra plus attentifs aux engagements de libéralisation qu’ils pourraient être amenés à prendre à l’OMC». (Disponible en français seulement)