Diversité culturelle

Publications et études

La protection du patrimoine cinématographique en Europe

IRIS Plus, Observatoire européen de l’audiovisuel, Strasbourg, septembre 2004 - 2004/09

Dans ce numéro d'IRIS Plus de l'Observatoire européen de l'audiovisuel (OEA) consacré à la protection du patrimoine cinématographique européen, Mme Sabina Gorini, de l’Institut du droit de l’information (IViR) de l’Université d’Amsterdam, nous apprend que les films de cinéma n’ont pas uniquement vocation à nous divertir. Ils sont également un témoignage des situations et des sujets de notre temps et représentent avant tout une part importante de notre culture. Sont-ils pour autant systématiquement collectés et conservés au même titre que les autres matériels documentaires et biens culturels? Sont-ils accessibles à tout un chacun, comme les livres des bibliothèques publiques ou les œuvres d’art des musées? Cette collecte n’est cependant pas nécessairement systématique, ni davantage automatique. Il s’agit en effet de concilier, soit par la loi, soit par un accord entre les parties concernées, le droit d’auteur et l’intérêt général que représentent la conservation et la mise à disposition du public. De fait, l’objet de cette publication est d’examiner les dispositifs retenus par chaque pays et les initiatives prises à l’échelon européen en la matière. À cet égard, ce document nous renseigne notamment sur les différents systèmes de dépôt, la conservation des films et la mise à disposition des œuvres déposées en Europe. Pour conclure, Mme Gorini soutient que «comme la majorité des sociétés de production européennes ne sont pas en mesure d’assurer la conservation de leurs productions (en termes à la fois de logistique et de coût), il paraît réaliste d’espérer le renforcement de leur coopération dans le cadre de systèmes de dépôt organisés par les pouvoirs publics (dans lesquels la conservation sera financée par l’État)». De plus, souligne-t-elle, «il est en effet concevable de faire converger le but culturel visé par l’État à travers la conservation du patrimoine avec les objectifs économiques de l’industrie cinématographique». (Disponible en français et anglais)