Diversité culturelle

Publications et études

Publication des actes du colloque La langue française dans sa diversité

Du 21 au 23 septembre 2008 avait lieu à Montréal le colloque intitulé La langue française dans sa diversité. Ce rendez-vous scientifique, qui rassemblait près d’une trentaine de chercheurs et de spécialistes, était organisé par le Secrétariat à la politique linguistique du Québec, en collaboration avec le Conseil supérieur de la langue française et l’Office québécois de la langue française.

« La langue française, peut-on lire dans l’avant-propos, fait partie de l'histoire de plusieurs États où elle est utilisée soit comme langue maternelle soit comme langue seconde ou langue partenaire. Cette langue en partage au sein de l'espace francophone renvoie ainsi à des cultures diverses et à des réalités sociales différentes. Elle est par essence plurielle. Tout locuteur francophone, qu’il soit Français (de Paris ou de Marseille), Belge (de Bruxelles ou de Namur), Québécois (de Montréal ou de Sherbrooke), ou Africain (de Dakar ou d’Abidjan), parle le français, mais un français nécessairement marqué par des mots, un accent, des tournures du pays et de la région où il vit. À l'instar d'autres langues de grande extension qui ont essaimé à travers le monde, le français s'est lui aussi diversifié au fil des ans et a donné lieu à des variétés distinctes et originales qu'il apparaît légitime de reconnaître et de valoriser; cette diversité contribue en effet à la vitalité du français. Depuis un certain nombre d'années, des chercheurs se sont intéressés au phénomène de la variation linguistique, inhérent à toute langue, ainsi qu'à la description des usages diversifiés du français. La reconnaissance et la valorisation de la diversité du français soulèvent toutefois des questions qu'il importe d'examiner plus à fond. Une ouverture de plus en plus grande à la variation incite en effet à s’intéresser aussi à la perception que peuvent avoir les locuteurs francophones de ce phénomène, à s'interroger sur la hiérarchisation des variétés de français et sur le rapport à établir entre la norme et les normes et entre l’utilisation des variétés et l’intercompréhension entre les locuteurs francophones. La variation a aussi des implications importantes notamment dans l’enseignement, l’évaluation de la maîtrise et la préparation d’outils de diffusion du français. Il convient enfin d'évaluer les modalités de prise en compte de la variation sur les plans sociolinguistique, linguistique, didactique et culturel (par exemple le doublage) ».

Afin d'approfondir ces questions, qui peuvent s'avérer fort pertinentes dans le contexte d'une réflexion sur l'avenir du français, ce colloque a réuni intervenants d’horizons professionnels variés. Les textes rassemblés dans cet ouvrage traitent du phénomène de la variation, de la manifestation de la variation en français ainsi que des enjeux liés à la reconnaissance et à la prise en compte de cette variation.

Le texte intégral des actes de ce colloque est accessible dans le site Internet du Secrétariat à la politique linguistique

Source :