Diversité culturelle

Publications et études

Publication du Rapport mondial de l’UNESCO « Investir dans la diversité culturelle et le dialogue interculturel »

L’UNESCO indique dans son site Web que « ce Rapport mondial vise à devenir un outil de référence en matière de diversité culturelle. Trop souvent réduite à la protection du patrimoine en danger, la diversité culturelle est aussi le développement des compétences interculturelles, la recherche d’un antidote contre les manifestations de « repli identitaire », la voie vers de nouvelles formes de gouvernance, le levier d’un exercice effectif des droits de l’homme universellement reconnus et un moyen de réduire les déséquilibres du commerce mondial de la création. » 

« En effet, les industries des médias et de la culture représentent plus de 7 % du PIB mondial et pèsent environ 1 300 milliards de dollars, soit environ deux fois les recettes du tourisme international, estimées à 680 milliards de dollars. Or, la part de l’Afrique dans le commerce mondial de la création demeure marginale – moins de 1 % des exportations mondiales – alors que le continent ne manque pas de talents. Pour améliorer cette situation, il est urgent d’investir dans la diversité culturelle et le dialogue, insiste le Rapport. […]

C’est tout le sens des dix recommandations formulées par le Rapport sur la manière d’investir dans la diversité culturelle. Ce dernier suggère notamment de créer un Observatoire mondial de la diversité culturelle, chargé de suivre les effets de la mondialisation, de mettre en place un mécanisme national de suivi des politiques publiques dans leurs aspects touchant à la diversité culturelle ou encore de mettre en œuvre des politiques linguistiques nationales visant à la fois à sauvegarder la diversité linguistique et à encourager le multilinguisme ».

Parmi les chiffres clés mentionnés dans ce rapport, l’UNESCO rappelle « qu’on relève de nombreux déséquilibres dans le commerce mondial de la création : la part de l’Afrique demeure marginale (moins de 1% des exportations), alors même que le continent ne manque pas de talents. […]

Les exportations d’équipements culturels et médias des pays en développement ont considérablement augmenté sur la période 1996-2005, passant de 51 milliards de dollars à 274 milliards de dollars, ce qui traduit l’émergence de "contre-flux" qui viennent contrecarrer l’hyperconcentration du secteur des médias. »

Le rapport intégral est disponible en anglais dans le site de l’UNESCO. Des résumés sont disponibles en français, anglais, espagnol, arabe, russe et chinois.

Source :