Diversité culturelle

Publications et études

« Le Partenariat transpacifique : ALENA 2.0 ou nouveau Doha? »

Le rapport « Le Partenariat transpacifique : ALENA 2.0 ou nouveau Doha? » ("The Trans-Pacific Partnership : NAFTA 2.0 or Doha Revisited?") a récemment été rédigé par le cabinet de conseils multidisciplinaires Grey, Clark, Shih (GCS).

Ce rapport effectue une analyse du Partenariat transpacifique (PTP) avant la 15e ronde de négociations qui s'est déroulée à Auckland en décembre 2012. Tel qu'indiqué dans son résumé :

« Ce rapport passe en revue les mythes, revirements et fuites qui entourent les négociations du Partenariat transpacifique (PTP).

[...] Il évoque les répercussions de tout ce qui précède sur les progrès accomplis au regard des questions litigieuses pendant les négociations.

[...] Le rapport analyse les sensibilités particulières des participants aux questions à l'ordre du jour.

[...] Enfin, il tente de répondre à une question fondamentale : le PTP va-t-il remplir sa promesse et devenir un ALENA 2.0 ou s'agit-il d'un nouveau Doha? »

Quelques passages du rapport concernent spécifiquement la culture :

« Le PTP n'est pas seulement à propos des sandales, des couches, du détergeant et des concombres. D'une certaine manière, [...] il est à propos de comment nous préservons notre patrimoine et notre culture ».

« La culture, par exemple, a été exemptée automatiquement par le Canada [...], mais Hollywood va s'en prendre directement à celle-ci, comme il l'a fait par le passé ».

« Il y a des groupes au Mexique, en Australie et en Nouvelle-Zélande qui désirent préserver leur identités nationales et leur souveraineté culturelle [et ces] pays sont envieux avec raison des protections culturelles du Canada ».

« Les mesures non-conformes du Mexique concernant les services audiovisuels ne sont pas négociables. L'ALENA, il est précisé, permet au Mexique de demander que les programmes diffusés durant le jour présentent la majorité du temps des ressortissants du Mexique. Sous l'ALENA, le Mexique peut également réserver 30% du temps d'antenne pour des productions mexicaines, ce que la MPAA [Motion Picture Association of America] aimerait changer dans le PTP ».

L'auteur du rapport conclut en indiquant que « le Canada a joint le PTP largement pour des raisons défensives ». Il précise que «ce que nous savons jusqu'à présent suggère que le Canada a peu à gagner du PTP [et que] bien entendu, si le Japon entre dans la négociation, mon évaluation changera ».

Pour télécharger le rapport en question, veuillez consulter le site Internet de la Coalition canadienne pour la diversité culturelle.

Source :