Diversité culturelle

Publications et études

Pour une convention internationale sur la diversité culturelle: comment lui donner les meilleures chances de succès ?

Jean musitelli  - Février 2003

Dans cette étude, M. Musitelli énonce quelques leçons utiles sur la façon de conduire l’exercice de négociation de la Convention internationale sur la diversité culturelle à l’UNESCO et les erreurs à ne pas commettre. Suite aux débats qui se sont déroulés au sein de l’UNESCO, de l’OIF, du RIPC et d’autres organisations, il affirme notamment que «nous disposons d’un corpus de principes qui constitue l’amorce d’une définition conceptuelle et opérationnelle de la diversité culturelle et auxquels nous pouvons nous adosser pour aller plus loin dans le sens d’un instrument doté de force juridique contraignante». Selon lui, l’objectif posé aujourd’hui est clair : «Il s’agit de donner force de loi internationale aux principes déjà définis». Il souligne en outre que de multiples travaux d’experts ont permis entre-temps de confirmer la faisabilité d’un tel objectif. L’enjeu étant désormais clairement politique, M. Musitelli met notamment en garde les promoteurs de la diversité culturelle contre les obstacles prévisibles auxquels ils seront confrontés. Selon lui, ces obstacles tiennent à l’objet de la négociation, à la position des États membres, à l’attitude de la structure UNESCO. À cet effet, estimant qu’il faut «laisser la dynamique de la négociation se nouer», puisque «l’effectivité ultérieure de la convention est à ce prix», M. Musitelli reconnaît que «c’est une partie serrée qui s’ouvre, mais c’est une partie gagnable dès lors que l’alliance pour la diversité culturelle est animée d’une volonté politique forte, qu’elle est cohérente dans sa démarche et claire dans ses objectifs. Dès lors surtout que l’on parvient à faire partager l’esprit qui nous anime : il ne s’agit pas d’une bataille d’arrière-garde visant à protéger artificiellement des intérêts nationaux ou catégoriels menacés, mais de la construction d’un régime juridique nouveau qui émancipe la culture et les échanges culturels de leur statut provisoire et assez humiliant d’exception aux règles du commerce et au règne de la marchandise en leur reconnaissant légitimité et souveraineté pleines et entières». [20]  (Disponible en français seulement)