Diversité culturelle

Publications et études

"Alors que l’UNESCO met en chantier la convention sur la diversité culturelle, il importe de ne pas céder aux pressions visant à inclure la culture dans les négociations commerciales"

Coalitions en mouvement, Vol. 1, No. 5, décembre 2003 - 2003/12

Cette édition du Bulletin des Coalitions pour la diversité culturelle attire à nouveau l’attention "sur l’une des grandes menaces" qui pèse sur la diversité culturelle : «la pression croissante exercée sur les pays pour qu’ils capitulent dans le cadre des négociations commerciales et qu’ils abandonnent leur droit de maintenir leurs politiques culturelles existantes et d’en établir de nouvelles». Elle considère comme une "victoire majeure pour le mouvement de la diversité culturelle" la décision de l’UNESCO d’entreprendre l’élaboration d’une convention internationale sur la diversité culturelle. Cependant, «pendant que le traité est en voie d’élaboration, il sera d’une importance cruciale que les organisations représentant les artistes et tous les professionnels de la culture se mobilisent pour veiller à ce que la bataille ne soit pas perdue entre-temps à la table des négociations sur le commerce». Ces inquiétudes sont motivées par le fait que «les États-Unis appliquent, pour atteindre leur objectif ultime d’obtenir la libéralisation complète du secteur culturel (…) une stratégie évidente de multiplication des négociations commerciales bilatérales ou de négociations incluant un nombre limité de pays d’une même région». De plus, les États-Unis réagissent à "l’impasse" des négociations commerciales multilatérales de l’OMC et le "progrès négligeable" des négociations de la Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA), en se «tournant encore davantage vers les accords bilatéraux», et «s’efforcent par conséquent de conclure des ententes par lesquelles leurs partenaires commerciaux se plient aux exigences de libéralisation de ce secteur». Il s’agit donc, pour les Coalitions en mouvement, d’un «combat pour veiller à ce que les pays n’hypothèquent pas leur avenir en cédant leur droit d’adopter des nouvelles politiques culturelles ou d’ajuster celles qui existent en fonction de nouveaux contextes». [47] (Disponibles en français, anglais, espagnol)