Diversité culturelle

Publications et études

ONG, temoins de la diversite culturelle: du concept à la mise en oeuvre

COMMISSION PROGRAMMATIQUE MIXTE ONG-UNESCO - Dialogue entre les cultures pour la paix

UNESCO, décembre 2003 - 2003/12

S’appuyant sur les travaux de la récente Conférence Générale et en particulier à sa résolution finale invitant le Directeur général de l’UNESCO à étudier l’opportunité souhaitée par la grande majorité des États membres de faire évoluer la Déclaration sur la Diversité Culturelle, approuvée en 2001, vers une Convention à caractère contraignant qui serait soumise à adoption par la prochaine Conférence, la Commission programmatique mixte ONG-UNESCO apporte sa contribution en produisant ce document dont les thèmes illustrent des problèmes liés au dialogue des cultures aussi bien que des solutions que l’on puisse proposer dans des contextes très variés du point de vue géographique, culturel, social. Ce document comprend donc des exposés de spécialistes susceptibles d’aider à approfondir la signification et les enjeux de la diversité culturelle, des présentations par des ONG d’expériences significatives et variées de pratique de la diversité culturelle ainsi qu'un débat entre l'assistance et les intervenants. Dans sa note introductive, Mme Katérina Sténou, directrice de la Division des politiques culturelles et du dialogue interculturel de l’UNESCO, souligne qu’il est urgent de clarifier la conception actuelle de la diversité culturelle en évitant que «de grossiers amalgames» et que des «définitions trop vagues ne la relèguent au rang des idéaux confortables qui bercent les esprits et séduisent l’opinion sans la mobiliser». Il est tout aussi urgent, selon elle, «de relever, sans tarder, les défis conceptuels, juridiques et politiques qui se posent au lendemain de l’adoption de la Déclaration et à la veille d’un débat portant sur l’opportunité d’une convention sur la diversité culturelle». Elle soutient que «seule une politique capable de transformer le fait de la diversité en un idéal du pluralisme pourra, à moyen terme, résoudre ces conflits d’intérêt exacerbés par la mondialisation». Mme Sténou estime également qu’il est urgent «d’explorer les innombrables liens qui existent entre diversité culturelle, dialogue et développement». Elle déclare notamment que «chaque individu doit reconnaître non seulement l’altérité sous toutes ses formes, mais aussi la pluralité de son identité, au sein de sociétés elles-mêmes plurielles. C’est ainsi non seulement que peut être préservée la diversité culturelle comme processus évolutif et capacité d’expression, de création et d’innovation». (Disponible en français seulement)